Connectez-vous

« La Mauritanie condamne l'incitation contre le Prophète (PSL) et contre l’Islam » (communiqué)

Mardi 27 Octobre 2020

Le Président mauritanien Mohamed Cheikh Ould Ghazouani
Le Président mauritanien Mohamed Cheikh Ould Ghazouani
Dans un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’extérieur, la Mauritanie dénonce cette campagne fallacieuse contre l’Islam et contre les Musulmans, sous prétexte de l’exercice d’une liberté d'expression tendancieuse et sélective. Elle réaffirme son entière adhésion à la déclaration de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) à ce sujet.

Voici une traduction du texte intégral de ce communiqué :

«La République Islamique de Mauritanie suit avec indignation les actions d’incitation menées depuis un certain temps contre l’Islam sous le fallacieux prétexte de la liberté de la presse ainsi que la provocation des musulmans en portant atteinte à notre Prophète Mohammad (Paix et Salut sur Lui).

Aussi la Mauritanie tout en dénonçant ce comportement qui n’a rien à voir avec la liberté d’expression, rejette toute action ou attitude de nature à inciter au racisme et à la haine quelle qu’en soit l’origine, dénonce de la même manière tout acte de terreur commis au nom de la religion contre des innocents et souligne qu’attenter aux valeurs de fraternité, de tolérance et de respect du genre humain enseignées dans les messages délivrés par les Prophètes, ne fera que rendre plus complexe la réalité de l’Humanité et empirer sa situation.

La Mauritanie réaffirme à l’occasion, son entière adhésion à la déclaration de l'Organisation de la Coopération Islamique à ce sujet qui correspond à la vérité et à la position de l’ensemble de la Oumma islamique».
Nouakchott,  26/10/2020
 
Agence mauritanienne d’information (AMI)
 
 
Nombre de lectures : 152 fois


1.Posté par Me François JURAIN le 27/10/2020 12:29
La FRANCE est un pays laic, depuis la loi de1905; Elle défend avec acharnement la liberté de pensé, de pratiquer la religion que l'on veut, la liberté d'expression. Ce sont des piliers indestructibles de la république française, et une marque indélébile de la société française. S i cela ne vous plait pas, il faut aller ailleurs. Je peux parfaitement comprendre qu'un pays comme la MAURITANIE, peut ouvert aux libertés de culte, d'expression, soit choqué. Mais cela se passe en FRANCE, un pays où des fanatiques religieux, islamiste, se permettent de tuer et d'égorger des gens qui n'ont rien demander, à part le droit de vivre en paix et d'exercer les prérogatives et les droits que leur confèrent la épublique française. En FRANCE, ce sont les lois de la république qui s'appliquent, ceux à qui elles ne plaisent pas n'ont qu'à aller ailleurs, la terre est grande.
alors, et bien oui, le droit à la caricature existe en FRANCE, et il est même ancestral. Mais il est un autre droit, celui qu'à tout un chacun (en tout cas en FRANCE) de regarder ou de ne paas regarder ce qui ne l'intéresse pas, ou qu'il juge indecent, par rapport à ses propres convictions.
Pour tout vous dire, je ne connais pas ces caricatures, je ne les ai pas vues parce qu'elles ne mintéressent pas. Chacun, en tout cas en FRANCE, est libre de regarder ce qu'il veut ou pas. Mais sachez qu'en FRANCE, il y a des milliers de musulmans qui vivent leur foi sans contrainte librement, et d'après leur dire, mieux que dans leur pays d'origine. c'est tout du moins ce qu'il prétendent. Mais je trouve très mal venu que des musulmans (ce serait la même chose pour des catholiques, ou toute autre freligion) viennent se méler de ce qui se passe en FRANCE, et qui plus est, viennent égorger des fançais, au motif que quelque chse ne leur plait pas.
lorsque l'on est dans un pays d'accueil, on se doit avant tout de respecter les lois de la république qui vous accueille, et les us et coutumes de ce pays. Je vis depuis de nombreuses années au SENEGAL, entouré de gens qui pour la plupart, sont musulmans, celane m'a jamais posé aucun problème, et je ne pense pas avoir créer le moindre problème, tout simplement parce qu'il y a du respect. Leurs idées ne sont par forcément les miennes, et alors? C'est ce qui fait la richesse des cultures, et chacun apporte quelque chose à l'autre.
En FRANCE, on peut tout dire, tout écrire, tout dessiner: cela s'appelle la liberté d'expression. si vous outrepassez la loi, les tribunaux sont là pour vous sanctionner, mais en droit français, la notion de blasphème n'existe pas. De quel roit, des individus d'où qu'il soient, se permettent ils de venir critiquer le droit français, alors même qu'ils ne sont ni français, ni résidants en FRANCE;
Si les musulmans, pourtant les principales victimes, ne sont pas capables de faire la différence entre la religion musulmane, pratiquée sans problème par des millions de gens à travers le monde, et les islamistes, qui n'ont rien à voir avec la religion musulmane, mais qui se servent de la religion comme prétexte, pour tuer, voler piller violer comme bon leur semble, et dont le seul but est d'exterminer les musulmans qui ne sont pas de leur bord, qui puis je? ce problème n'est pas nouveau, il date du 14° siècle!
Alors, il existe une chose sacrée, c'est la liberté. tant de gens sont morts, pour que nous puissions, aujourd'hui, vivre libres, et tant de gens envient les français d'être libres, de pouvoir dire, ecrire et dessiner e qu'il veulent. Ensuite, c'est à la liberté individuelle de chacun de s'exercer, de regarder ce qu'il a envie de regarder, lire ce qu'il a envie de lire. Moi, ces caricatures ne m'intéressent pas, je ne les ai jamais vues, et ne les verrai sans doute jamais. Le journal CHARLIE HEBDO est avant tout un journal satyrique, qui a pris le relai d'un autre journal qui s'appelait "HARAKIRI", qui se dénommait lui même comme un journal "bête et méchant". personnellement, je n'ai jamais été adepte de cet humour, même si parfois, il y a eu quelques dessins qui m'ont amusé, sans plus; Diffusé à très peu d'exemplaires, le joural était pratiquement en faillite et menacé de disparition, avant les attentats de Janvier 2015. S i le monde musulman n'avait pas donné une telle publicité à ces fameuses caricatures, très très peu de gens les auraient regardées, et personne n'en aurait parlé.
Alors, finalement, la solution n'est elle pas dans le coran, livre saint s'il en est, et plein de sagesse, lorsqu'il prone avant tout la tolérance et la compréhension de l'autre.
La religion musulmane interdit la représentation du prophète, ou d'ALLHA;
La religion catholique elle, au contraire, aime à représenter jésus, marie, les anges et les apôtres.
Peut on pour autant donner raison à l'un ou à l'autre?
C'est cette différence qui fait la richesse d'une civilisation, et l'important, c'est que chacun puisse vivre sa foi dans la ferveur et la sérénité.
N'est ce pas là le plus important? Tout le reste, Mon Dieu, est certe important, mais est ce à l'homme de faire justice pour une cause divine? DIEU est là pour ca et pour tous, et gageons u'il saura rès bien le faire pour chacun d'entre nous, le moment venu.
Me François JURAIN

2.Posté par Momar DIENG le 27/10/2020 15:10
Bonjour Me Jurain,
Je me permets de vous interpeller pour ce post.

Si vous n'avez pas vu de vos yeux les caricatures sur le Prophète (PSL), la façon dont il est représenté, la violence extrême des dessins, le manque de pudeur absolu qu'il révèle, l'irrespect total qu'il porte envers les musulmans, alors, il ne vous sera possible de vous prononcer que sur le principe. Et sur le principe relatif à la liberté d'expression, tout le monde est à peu près d'accord ou en phase. Mais ce type de caricatures ciblées contre une communauté n'a absolument rien de commun avec une liberté d'expression. C'est de la HAINE gratuite et idiote qui charrie forcément des conséquences, malheureusement.

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter