Connectez-vous

La Guinée réattribue l'exploitation d'un immense gisement de fer à un consortium asiatico-guinéen

Vendredi 15 Novembre 2019

Le consortium asiatique et guinéen SMB a annoncé, mercredi 13 novembre, avoir obtenu l'exploitation en Guinée de deux des quatre blocs d'un des plus importants gisements de fer au monde. L'exploitation a été entravée de longue date par des soupçons de corruption et le volume des investissements nécessaires.
 
La Société minière de Boké (SMB) a été informée par les autorités guinéennes qu'elle avait décroché l'appel d'offres pour l'exploitation des blocs 1 et 2 du gisement de Simandou (sud-est), a-t-elle indiqué dans un communiqué. La SMB a été préférée à l'Australien Fortescue Metals Group, a dit à l'AFP une source proche du dossier.
 
L'engagement de SMB à exporter le minerai via le territoire guinéen (et non pas le Liberia voisin par exemple) et à construire à cette fin une voie ferrée de plus de 650 km ainsi qu'un port en eau profonde à Matakong, sur la côte Atlantique de la Guinée, ont contribué à emporter la décision, a dit cette source. Le Monde avec (AFP)
Nombre de lectures : 59 fois












Inscription à la newsletter