Connectez-vous

« La Chine finalisera la construction en orbite de sa station spatiale cette année » (QDP)

Vendredi 22 Avril 2022

Illustration
Illustration
Le 16 avril, les astronautes du vaisseau spatial habité Shenzhou-13 sont revenus sur Terre sains et saufs, marquant le plein succès de la mission habitée Shenzhou-13, a déclaré Hao Chun, directeur du Bureau d'ingénierie spatiale habitée de Chine (CMSEO),lors d’une conférence de presse pour présenter l’état d’avancement de la construction de la station spatiale chinoise le 17 avril.
 
Selon Hao Chun, la construction de la station spatiale chinoise se fait en deux étapes : la vérification des technologies clés et la construction en orbite. Depuis 2020, la Chine a effectué avec succès six lancements, à savoir le premier vol de la fusée porteuse Longue Marche-5B, le module central Tianhe de la station spatiale, les vaisseaux spatiaux habités Shenzhou-12 et Shenzhou-13, et les vaisseaux spatiaux cargo Tianzhou-2 et Tianzhou-3. Le pays a ainsi atteint les objectifs fixés pour la phase de vérification des technologies clés en vue de la construction de la station spatiale, jetant les bases solides pour la prochaine étape de la construction en orbite.
 
Lors de la phase de vérification des technologies clés pour la construction de la station spatiale, la Chine a réalisé des percées dans de nombreuses technologies, dont celles pour le séjour et le travail en orbite à long terme des astronautes, le contrôle de l’environnement régénératif et le système de maintien de la vie, a présenté Hao Chun.
 
L’équipage de Shenzhou-13 a accompli avec succès toutes les tâches prévues, ce qui montre que la Chine est tout à fait capable de soutenir les séjours à long terme des astronautes dans l’espace.
 
Le module central Tianhe de la station spatiale chinoise, en orbite depuis près d'un an, a accompli sans heurts des tâches, notamment les rendez-vous et les amarrages avec des vaisseaux spatiaux habités et deux vaisseaux spatiaux cargo, a souligné Yang Hong, concepteur en chef du système de la station spatiale du programme spatial habité chinois.
 
Le système de support de vie régénératif du module central Tianhe a fourni un environnement optimal pour les besoins métaboliques des astronautes en orbite lors du séjour de trois mois de l'équipage de Shenzhou-12 et du séjour de six mois de l'équipage de Shenzhou-13.
 
Les grandes ailes de cellules solaires flexibles et leurs technologies de batterie ont fourni de l’énergie au module central et à ses combinaisons avec d’autres vaisseaux spatiaux sans interruption, avec une capacité de production de l’électricité plus élevée que prévu. Elles ont fourni suffisamment d’énergie pour des tâches très consommatrices d’énergie, comme les sorties extra-véhiculaires, les rendez-vous et les amarrages, et la transposition par bras robotique de vaisseaux cargo.
 
Les bras robotiques ont joué un rôle essentiel tout au long de la phase de vérification des technologies clés en accomplissant de nombreuses tâches clés, comme les sorties extra-véhiculaires, la transposition de vaisseaux cargo et l'inspection de l'état extravéhiculaire.
 
Le projet de station spatiale chinoise entrera officiellement dans la phase de construction, maintenant que la phase de vérification des technologies clés est terminée, a ajouté Hao Chun. Selon le programme, la Chine finalisera la construction en orbite en 2022 et a prévu six missions de lancement, qui sont le lancement du vaisseau cargo Tianzhou-4 en mai, du vaisseau spatial habité Shenzhou-14 en juin, du module de laboratoire Wentian en juillet, du module de laboratoire Mengtian en octobre, du vaisseau cargo Tianzhou-5 et du vaisseau spatial habité Shenzhou-15.
 
L’équipage de Shenzhou-14 sera composé de trois astronautes, qui séjourneront pendant six mois en orbite, et seront ensuite remplacés par trois autres astronautes envoyés dans l’espace par le vaisseau Shenzhou-15 vers la fin de la mission Shenzhou-14.Les deux équipes passeront une semaine ensemble en orbite durant la période de rotation, après quoi les astronautes de Shenzhou-15 vont vivre et travailler pendant six mois dans l’espace.
 
Le module central Tianhe et les modules de laboratoire Wentian et Mengtianformeront la lettre T, ce qui signifie l’achèvement de la construction en orbite de la station spatiale chinoise.
 
Actuellement, la recherche et le développement pour les deux autres modules de la station spatiale, à savoir les modules de laboratoire Wentian et Mengtian,se poursuivent sans difficultés. Une fois construite, la station spatiale chinoise, avec ses trois modules, offrira un espace habitable de plus de 110 m3. Elle offrira également six zones pour dormir et deux zones sanitaires. Elle permettra ainsi à trois astronautes de séjourner à long terme et à six astronautes de deux équipes de séjourner à court terme.
 
La station spatiale chinoise offrira un espace encore plus large aux activités des astronautes si l’on compte également le vaisseau habité et le vaisseau cargo qui s’y amarreront.
 
Le projet de station spatiale chinoise entrera dans une période d’application et de développement qui durera plus de dix ans, après l’achèvement de la construction en orbite de la station spatiale cette année, selon Hao Chun. Le pays prévoit initialement d’envoyer deux vaisseaux spatiaux habités et deux vaisseaux cargo dans l’espace par an. Les astronautes vont prolonger leur séjour en orbite pour effectuer des expériences et tests scientifiques et technologiques dans l’espace, et entretenir la station spatiale, a ajouté Hao Chun.
 
La Chine envisage de développer des fusées porteuses de nouvelle génération et des vaisseauxspatiaux habités de nouvelle génération pour continuer à optimiser la capacité globale et le niveau technologique du projet de station spatiale chinoise.
 
Par ailleurs, durant la période de plus de dix ans consacrés à l’application et au développement, la station spatiale envisage de mener des expériences et des recherches spatiales et des tests de nouvelles technologies à plus grande échelle en profitant des armoires de laboratoire scientifique dans les modules de la station spatiale et les installations à grande charge utile à l'extérieur des modules. Les expériences scientifiques porteront sur de nombreux domaines comme les sciences de la vie dans l'espace et l'étude du corps humain, les sciences physiques en microgravité, l'astronomie spatiale et les sciences de la Terre, ainsi que les nouvelles technologies spatiales.
 
“En poursuivant la recherche et le développement pour la construction de la station spatiale, nous œuvrons pour réaliser des percées technologiques majeures pour l’atterrissage lunaire habité et examiner des plans associés”, a dit Hao Chun. Le programme spatial habité chinois passera de l'exploration de l'espace terrestreà celle de l’espace cislunaire, avec l’ambition d’explorer l’espace profond.
Yu Jianbin (journaliste au Quotidien du Peuple)
Nombre de lectures : 125 fois












Inscription à la newsletter