Connectez-vous

La Bourse de Paris termine en petite baisse

Mardi 9 Janvier 2024

La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,32% mardi, prenant le contre-pied de la veille avant les grands rendez-vous de la semaine, avec notamment l'inflation américaine jeudi.

L'indice vedette CAC 40 a reculé de 23,62 points à 7.426,62 points. Lundi, il avait gagné 0,40%.

 

L'atmosphère sur les marchés est encore un peu celle "d'une rentrée", estime Nicolas Budin, responsable de la gestion actions en Europe de Myria AM.

 

Si les marchés n'ont eu que trois jours de relâche lors des deux semaines de Noël, les volumes d'échanges sont comme de coutume restés faibles et remontent désormais, explique-t-il.

 

Par rapport à la belle fin d'année 2023, "les investisseurs sont un peu plus frileux" en 2024, note M. Budin.

 

Les investisseurs attendent les chiffres de l'inflation aux États-Unis, jeudi, pour "en savoir un peu plus sur les taux d'intérêt", et notamment ceux donnés par la banque centrale américaine.

 

Après un an et demi de hausses à marche forcée, les banques centrales ont temporisé au sujet de leurs taux directeurs et les marchés ont été persuadés en fin d'année 2023 que la première baisse de taux arriverait en mars et que de nombreuses autres seraient au programme.

 

Si la conviction est désormais moins affirmée, l'hypothèse d'un abaissement des taux dès mars est encore majoritaire parmi les anticipations des investisseurs, relève M. Budin, qui estime que ce calendrier est prématuré.

 

Côté valeurs, le constructeur de véhicules de loisirs Trigano, qui a publié un chiffre d'affaires en hausse de 19,1% à l'issue de son premier trimestre décalé 2023-2024 et envisage "une croissance de ses ventes au cours des prochains mois", a gagné 1,26% à 144,40 euros.

 

Le constructeur ferroviaire Alstom a terminé en forte hausse de 5,49% à 11,91%. L'action, qui a la plus faible valorisation du CAC 40, est fortement volatile, ayant perdu plus de 10% en une séance la semaine passée. La hausse ne lui permet pas de revenir proche de l'équilibre sur les premiers jours de 2024 (-2,26%).

 

Le secteur de la santé a été bien orienté mardi: Sanofi, poids lourd du CAC 40, a pris 1,13% à 95,19 euros, son ancienne filiale Euroapi a pris 4,25% à 5,98 euros, Eurofin Scientifics 0,80% à 57,88 euros et la biotech Abivax 2,23% à 10,08 euros. [AFP]

Nombre de lectures : 176 fois











Inscription à la newsletter