Connectez-vous

La Bourse de Paris a terminé sur un nouveau record jeudi

Jeudi 14 Mars 2024

La Bourse de Paris a terminé sur un nouveau record jeudi, toujours irrésistiblement attirée par les sommets même si la tendance s'est un peu refroidie après de nouvelles données plus fortes qu'attendu sur les prix aux Etats-Unis.

 

L'indice vedette CAC 40 a terminé en hausse de 0,29%, soit 23,84 points pour terminer à 8.161,42 points, son nouveau record en clôture. En séance, il a même atteint 8.218,07 points, son nouveau sommet absolu.

 

La cote parisienne est toujours "configuration haussière", la poussant vers de nouveaux points hauts même en l'absence d'informations positives pour les investisseurs, estime Lionel Melka, gérant chez Swann Capital.

 

"Depuis fin octobre, avec la confirmation que l'inflation est en passe d'être jugulée, on est parti pour un rally haussier" de plusieurs mois, souligne-t-il.

 

"La vraie question est de savoir ce qui pourrait gâcher la fête" et entraîner les indices en baisse, poursuit M. Melka, citant les tensions géopolitiques à Taiwan ou au Moyen-Orient, les risques de crise de l'immobilier commercial aux Etats-Unis ou encore la prochaine saison des résultats trimestriels à partir d'avril.

 

Mercredi, la tendance s'est toutefois légèrement tassée par rapport à la mi-séance après la publication de l'indicateur des prix à la production aux Etats-Unis.

 

Comme pour les prix à la consommation mardi, l'indicateur sur un an est remonté en février par rapport à janvier et a surpris à hausse les prévisions des économistes. Sur un an, la hausse est de 1,6%, la plus forte depuis cinq mois, tirée par les prix de l'essence à la pompe.

 

A une semaine de la réunion de la Banque centrale américaine, ces données ne sont pas encore suffisantes pour faire bouger les choses dans les esprits des investisseurs, qui attendent la première baisse des taux directeurs de l'institution pour juin, voire juillet, estime cependant M. Melka.

 

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt de l'emprunt français à 10 ans a poursuivi sa remontée depuis le début de semaine. Il a atteint 2,87%, son plus haut niveau depuis le 1er mars, contre 2,80% mercredi.

 

Des records à foison

Les prix des actions de nombreuses entreprises du CAC 40 ont aussi atteint des records jeudi: Schneider Electric, Hermes, Air Liquide, Airbus, EssilorLuxottica et Safran, qui font toutes partie des douze valeurs les plus importantes dans le calcul de l'indice. Mercredi, Stellantis et Vinci avaient aussi établi un sommet en séance.

 

bioMerieux moins rentable

Le spécialiste français de la détection des maladies infectieuses a indiqué qu'il prévoyait une croissance organique de son chiffre d'affaires située entre 6 et 8% pour l'exercice 2024. L'année dernière sa rentabilité a été affectée par une dépréciation liée à l'acquisition d'une société chinoise spécialisée dans les immunoessais, Hybiome.

 

En conséquence, bioMérieux a affiché en 2023 un résultat opérationnel en baisse de 25% à 439 millions d'euros et un bénéfice net en recul de 21% à 358 millions d'euros. Son action a cédé de 0,10% à 100,35 euros.

 

La Compagnie des Alpes droit aux buts

La Compagnie des Alpes, qui continue sa diversification hors des montagnes, a annoncé mercredi avoir signé avec Soccer 5 France un accord en vue d'acquérir 86,5% du capital du groupe Urban (UrbanSoccer et UrbanPadel), leader des centres de football à cinq. Son titre a pris 2,84% à 13,62 euros. [AFP]

 
Nombre de lectures : 301 fois











Inscription à la newsletter