Connectez-vous

La Bourse de Paris a terminé en hausse, réagissant sans affolement aux événements géopolitiques

Mardi 16 Avril 2024

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,43% lundi, réagissant sans affolement aux événements géopolitiques du week-end, tout en se préparant à une semaine dense en résultats d'entreprises.

 

L'indice vedette CAC 40 a avancé de 34,28 points à 8.045,11 points. Vendredi, l'indice avait fini à 8.010,83 points, se repliant pour la cinquième fois en six séances. Il a ainsi enregistré une deuxième baisse d'affilée sur l'ensemble de la semaine (-0,63%), ce qui ne lui était pas arrivé depuis le premier janvier.

 

L'indice CAC 40 a rebondi à l'ouverture lundi, puis a connu une forte accélération à la mi-journée, prenant plus de 1,4% après la publication de ventes de détail plus élevées que prévu en mars aux Etats-Unis, signe que la consommation américaine reste solide.

 

Mais cet élan s'est vite dégonflé. Sur le marché obligataire, les taux d'intérêt des Etats grimpent lundi: celui de l'emprunt de la France à dix ans s'établissait à 2,95% vers 18H20, contre 2,86% à la clôture de vendredi.

 

Les preuves de résistance de l'économie américaine sont susceptibles de retarder la première baisse des taux directeurs de la banque centrale américaine, ce qui a pesé sur tout le marché obligataire lundi et a poussé le taux d'intérêt américain à dix ans à un plus haut depuis cinq mois.

 

Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau a cependant indiqué dimanche au JDD que la Banque centrale européenne (BCE) allait "sauf surprise" décider une baisse de ses taux le 6 juin, estimant que la bataille contre l'inflation était en passe d'être gagnée.

 

La situation géopolitique au Moyen-Orient est par ailleurs scrutée par les investisseurs après que l'Iran a lancé dans la nuit de samedi à dimanche une attaque massive contre Israël, en réponse à une frappe, imputée à Israël, contre son consulat à Damas.

 

Israël, sous très forte pression internationale, fait attendre sa décision sur une éventuelle riposte, tandis que les appels à la désescalade se multiplient afin d'éviter un embrasement de la région.

 

Eymane Cherfa, analyste de Myria AM, souligne cependant "un sentiment d'apaisement sur les marchés financiers ce jour".

 

"La crainte d'une escalade n'est pas à exclure mais la situation semble contenue, on voit que les marchés ont bien intégré que du côté d'Israël on prend le temps de réfléchir à la réponse" à l'attaque de l'Iran, ajoute-t-il.

 

BNP Paribas en hausse

 

Le groupe bancaire BNP Paribas a annoncé dimanche racheter la part de 9% détenue par le chinois Fosun dans l'assureur belge Ageas pour "environ 730 millions d'euros".

Le titre a avancé de 0,63% à 65,77 euros.

 

Solocal sur le point d'être racheté

 

Le groupe de services internet Solocal (ex-PagesJaunes) a pris 1,83% à 4 centimes après avoir annoncé la signature d'un accord de principe avec ses principaux actionnaires, créanciers et son partenaire industriel Ycor en vue d'une prise de contrôle par ce dernier, a annoncé l'entreprise vendredi. [AFP]

 
Nombre de lectures : 336 fois










Les derniers articles

Inscription à la newsletter