Connectez-vous

L'euro se stabilise face au dollar sur fond de guerre commerciale

Mercredi 11 Juillet 2018

Londres (awp/afp) - L'euro se stabilisait mercredi face au dollar alors que le marché digère la nouvelle salve de Washington contre Pékin, qui ravive les craintes d'escalade de la guerre commerciale.

Vers 14H00 GMT (16H00 HEC), la monnaie unique européenne valait 1,1746 dollar, contre 1,1744 mardi vers 21H00 GMT.

La devise européenne montait face à la monnaie nipponne à 130,65 yens, contre 130,36 yens mardi soir.

Le dollar progressait également face à la devise japonaise à 111,23 yens, contre 111,00 yens mardi soir.

Les Etats-Unis ont tiré une nouvelle salve dans la guerre commerciale avec la Chine en dressant une liste supplémentaire de produits chinois importés d'un montant de 200 milliards de dollars par an qu'ils menacent de taxer dès septembre.

La Chine n'a pas tardé à réagir avertissant qu'elle serait forcée de prendre des mesures de représailles si ces nouveaux droits de douane américains étaient appliqués.

"Le dollar s'est apprécié (face à la majorité des principales devises, ndlr), aidé par l'hypothèse que la Réserve fédérale américaine (Fed) devra relever ses taux d'intérêt de manière plus agressive pour contrer la hausse des prix des biens et services provoquée par les droits de douane", a expliqué Fawad Razaqzada, analyste pour Forex.com.

Les prix à la production aux Etats-Unis ont d'ailleurs progressé plus que prévu en juin, à +0,3%. Sur un an, ils progressent de 3,4%, la plus forte hausse annuelle depuis novembre 2011.

La Fed profite actuellement de l'activité soutenue aux Etats-Unis pour relever ses taux directeurs, ce qui rend le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif pour les cambistes.

Les dernières menaces américaines ne sont pas une surprise car Donald Trump avait prévenu de telles décisions si Pékin optait pour l'escalade, après la mise en oeuvre la semaine dernière des premières mesures protectionnistes américaines portant sur 34 milliards de dollars de produits chinois.

Au total, le président américain s'est dit prêt à frapper plus de 400 milliards de dollars d'importations chinoises.

Par ailleurs, le marché restera attentif à de possibles déclarations choc durant la réunion de l'Otan, qui pourraient peser sur la monnaie européenne mercredi, a averti Kit Juckes, analyste chez Société Générale.

Le président américain est en effet arrivé mardi soir à Bruxelles pour un sommet sous haute tension, les déclarations tonitruantes de Donald Trump nourrissant l'aversion au risque des marchés.

M. Trump a d'ailleurs commencé la journée de mercredi par une attaque frontale contre l'Allemagne, qu'il dit "prisonnière" de la Russie pour ses approvisionnements en énergie et qu'il accuse d'enrichir un pays considéré comme l'ennemi de l'Alliance. Ce a quoi la chancelière allemande Angela Merkel a répliqué que son pays prenait ses décisions de façon "indépendante".

Par ailleurs, des responsables de banques centrales prendront la parole au fil de la séance mercredi.

Après un discours sans surprise pour le marché de Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, les cambistes écouteront avec attention le gouverneur de la Banque d'Angleterre (BoE), qui s'exprimera à 15H30 GMT (17H30 HEC).

Vers 14H00 GMT, l'once d'or valait 1.250,80 dollars, contre 1.255,54 dollars mardi à 21H00 GMT.

La monnaie chinoise valait 6,6740 yuans contre 6,6340 pour un dollar mardi.

Le bitcoin valait 6.372,97 dollars contre 6.387,83 dollars mardi soir, selon des chiffres compilés par Bloomberg.
 
Nombre de lectures : 59 fois









Inscription à la newsletter