Connectez-vous

L'Espagne reconnait l'État de Palestine

Mardi 28 Mai 2024

Pedro Sanchez, Premiet ministre d'Espagne
Pedro Sanchez, Premiet ministre d'Espagne

Le gouvernement de coalition de gauche en Espagne a approuvé la décision de reconnaître officiellement l'État de Palestine lors de la réunion du Conseil des ministres.

 

La porte-parole du gouvernement et ministre de l'éducation, Pilar Alegria, s'est exprimée mardi lors de la conférence de presse qui s'est tenue à la résidence du Premier ministre à Madrid après la réunion du Conseil des ministres.

 

Alegria a d'abord rappelé que la décision de reconnaître officiellement l'État de Palestine avait été approuvée lors de la réunion du Conseil des ministres.

 

"Il s'agit d'une réunion spéciale du Conseil des ministres. Il s'agit d'une décision historique qui n'a qu'un seul objectif : contribuer à la paix."

 

L'Espagne a reconnu la Palestine avec une décision simultanée prise avec l'Irlande et la Norvège.

"L'Espagne a pris une décision historique qui fait date et s'est ajoutée aux 143 pays qui ont reconnu l'État de Palestine jusqu'à présent. Cette décision est conforme à l'engagement de l'Espagne en faveur de la justice, de la cohérence et de la paix", a expliqué Alegria.

 

« La solution des deux États est la seule voie possible et il n'y a pas d'alternative »

 

Le ministre des affaires étrangères, Jose Manuel Albares, a pour sa part déclaré : "Le moment est venu de reconnaître l'État palestinien. Nous ne pouvons pas permettre que d'autres innocents soient tués. C'est la seule voie vers la paix et aujourd'hui, la marche vers cette voie a commencé. La décision prise aujourd'hui sera un tournant".

 

Albares a souligné que le problème entre Israël et la Palestine est "le plus long et le plus irrésolu de l'histoire", mais qu'il est temps de le résoudre.

 

"Le peuple palestinien devrait avoir le même espoir, la même paix et la même sécurité que le peuple israélien. C'est la même chose pour les deux peuples", a-t-il affirmé.

 

Albares a ajouté que le nombre de pays reconnaissant l'État de Palestine est passé à 146 avec la décision simultanée de l'Espagne, de l'Irlande et de la Norvège.

 

"La Slovénie s'ajoutera à ce nombre dès que possible, jeudi. Il ne fait aucun doute que d'autres pays se joindront à ce mouvement. Nous savons parfaitement que la solution des deux Etats est la seule voie possible et qu'il n'y a pas d'alternative. Pour continuer sur cette voie, le Conseil des ministres a décidé de reconnaître l'État de Palestine", a-t-il dit.

 

« Une décision historique pour contribuer à la paix entre Israël et la Palestine »

 

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a également fait une déclaration ce matin sur la reconnaissance de l'État palestinien, affirmant que l'Espagne défend "le respect des droits de l'homme et le respect du droit international en Palestine, comme en Ukraine".

 

"La reconnaissance de l'État de Palestine n'est pas seulement l'accomplissement d'une justice historique, qui est la demande légitime du peuple palestinien, mais aussi un pas vers la paix que nous souhaitons tous", a déclaré Sanchez, ajoutant : “l'Espagne s'ajoutera aux plus de 140 pays qui reconnaissent la Palestine dans le monde”. La reconnaissance de la Palestine est une décision historique dont le seul but est de contribuer à la paix entre Israël et la Palestine".

 

Et de conclure: "Gaza et la Cisjordanie devraient être réunies sous la même administration palestinienne, avec un corridor entre elles, et Jérusalem-Est devrait être sa capitale. La Palestine devrait être unie sous une administration nationale ».[AA]

 
Nombre de lectures : 267 fois

Nouveau commentaire :












Inscription à la newsletter