Connectez-vous

Journaliste israélien : les avocats de Tel Aviv à La Haye battent le record du “mensonge“

Jeudi 18 Janvier 2024

Le journaliste israélien, Michael Brison, a déclaré ce mercredi que l'équipe de défense d'Israël auprès de la Cour internationale de Justice (CIJ) avait battu tous les records possibles concernant la “présumée innocence“ quant aux accusations portées contre Israël dans sa guerre contre Gaza.

 

Michael Brison a souligné dans un article publié par le journal israélien Haaretz que "Si l'un des avocats israéliens avait pu connecter un détecteur de mensonge pendant son discours, le réseau électrique de La Haye se serait effondré".

 

Israël a démenti les accusations à son encontre par l'Afrique du Sud d'avoir commis un génocide dans la bande de Gaza.

 

“Dans leurs discours, les avocats israéliens ont battu tous les records possibles concernant l’innocence présumée“, a déclaré Brison.

 

“C'est une chance pour Israël que l'Afrique du Sud ait choisi de l'accuser spécifiquement d'avoir commis un génocide, un crime qu'il est presque impossible de prouver devant un tribunal“, a estimé le journaliste.

 

“Ou peut-être que ce n'était pas de la chance, mais une nécessité. En fin de compte, c'était le seul moyen de forcer Israël à comparaître d'urgence devant la Cour internationale de Justice, dans l'espoir que la Cour émette des ordonnances provisoires pouvant faire effet", a-t-il expliqué.

 

Et d’ajouter : "Et encore une fois, la chance est intervenue en faveur d'Israël puisque l'Afrique du Sud a choisi, même si la raison n'est pas claire, de se concentrer presque entièrement sur ce qui se passe à Gaza au lieu de parler de ce qui se passe dans tous les territoires occupés, Gaza, Cisjordanie et Jérusalem. En fin de compte, nous parlons d'une seule nation dont les membres sont piétinés sous les bottes du même occupant".

 

Brison a souligné que "le 19 février, la Cour internationale de Justice se réunira à nouveau pour discuter d'Israël".

 

Israël fait actuellement face à un procès pour “génocide“ déposé par l'Afrique du Sud devant la Cour internationale de Justice de La Haye le 29 décembre dernier, suite aux actions de l’armée israélienne à Gaza, que les Nations unies ont qualifiées de violation du droit international. Malgré cela, Tel Aviv réfute ces accusations, sous prétexte de tenter seulement de protéger son peuple.

 

Depuis le 7 octobre 2023, l'armée israélienne mène des opérations militaires meurtrières contre Gaza qui ont fait, jusqu’à ce mercredi, 24 448 tués et 61 504 blessés, et provoqué le déplacement de plus de 85 % de la population de la bande de Gaza (environ 1,9 million de personnes), selon les autorités palestiniennes et les Nations unies. [AA]

Nombre de lectures : 366 fois











Inscription à la newsletter