Connectez-vous

Italie : le coronavirus accentue la chute des mariages et des divorces

Jeudi 18 Février 2021

Dans le centre-ville de Rome
Dans le centre-ville de Rome
En 2020, les mariages et les divorces ont continué de chuter en Italie. Une tendance qui a débuté il y a plusieurs années, accentuée par la pandémie.
 
La pandémie a provoqué en 2020 une chute vertigineuse des mariages et des divorces en Italie, accentuant une tendance en cours depuis de nombreuses années, selon des chiffres provisoires publiés jeudi par l’Institut national des statistiques (Istat).
 
Au cours du premier trimestre 2020, affecté seulement en partie par la pandémie de coronavirus, les mariages ont baissé de 20% environ par rapport au même trimestre en 2019, tandis que les diverses procédures de séparation et de divorce ont chuté de 11 à 20%, précise l’Istat.
 
Le second trimestre de l’année 2020, celui frappé de plein fouet par l’épidémie et les restrictions, dont un strict confinement d’environ deux mois, enregistre en revanche un plongeon de 80% des mariages sur un an et d’environ 60% pour certains types de séparation et de divorce, selon ces chiffres provisoires.
 
L’âge augmente
 
La tendance constatée avant le début de l’épidémie se poursuit: les Italiens se marient de moins en moins au fil des années et l’âge moyen des époux augmente.
 
Ainsi 184’088 mariages ont été célébrés en Italie en 2019, en baisse de 6% sur un an, contre 246’613 en 2008, soit une baisse d’environ 25% sur cette période, précise l’Istat.
 
L’âge moyen des époux augmente aussi inexorablement, selon l’institut. Il est passé de 32,1 ans pour les hommes en 2008 à 33,7 ans en 2018 et 33,9 ans en 2019. Le phénomène est identique pour les femmes: l’âge moyen est passé de 29,4 ans en 2008 à 31,5 ans en 2018 et 31,7 ans en 2019.
 
Les divorces sont en baisse également, passant de 88’458 en 2018 à 85’349 en 2019.
Autre caractéristique remarquable dans ce pays à forte tradition catholique: la hausse constante des mariages civils, désormais plus nombreux que ceux célébrés dans une église.
 
L’Italie est ainsi passée de 2,3% de mariages civils en 1970 à 36,7% en 2008, pour arriver à 52,6% en 2019, toujours selon l’Istat. (AFPE)
Nombre de lectures : 147 fois












Inscription à la newsletter