Connectez-vous

Insécurité à Dakar – La gendarmerie frappe au cœur de l’ancienne piste, « un nid de bandits », 873 personnes interpellées

Mercredi 25 Mai 2022

Abdou Mbengue, commandant de la Légion de gendarmerie Ouest
Abdou Mbengue, commandant de la Légion de gendarmerie Ouest
La gendarmerie a frappé fort au cœur de la zone dite « Ancienne piste » qui fait face à la VDN et à Mermoz. L’opération de « sécurisation » menée par les gendarmes a permis l’interpellation de  873 personnes (496 hommes, 314 femmes et 63 enfants), sénégalais et étrangers, et la saisie de quantités non déclarées d’armes blanches, d’uniformes identiques à ceux des gendarmes, policiers et militaires, a indiqué le lieutenant-colonel Abdou Mbengue, commandant de la Légion de gendarmerie Ouest qui dirigeait les opérations.
 
Dans le même temps, des activités de reconditionnement de produits dangereux comme l’acide, le cyanure et le diluant et un débit de boisson clandestin ont été démantelés en plusieurs endroits du site ciblé, a ajouté le lieutenant-colonel Mbengue.
 
L’ancien commandant de la Section de recherche de Colobane s’est également ému « des conditions de vie tout simplement inhumaines » qui sont le lot des populations des lieux. « Il y a une promiscuité que rien ne justifie et qu’on ne saurait tolérer dans Dakar. »
 
Dans le lot des personnes interpellées, figure « un marabout » ayant avec lui « beaucoup d’enfants qui s’apprêtaient à aller mendier », a noté le commandant des opérations.
 
Très critiqué dans l’opinion publique pour son inaction présumée face à la recrudescence des actes de violences, l’Etat s’est aussitôt lancé dans une entreprise visant à rassurer les populations. C’est ainsi que des éléments de la gendarmerie ont entamé une « opération de sécurisation » dans les zones attenantes à l’ancienne piste qui fait face à la VDN et à Mermoz.
 
« Le prétexte est que, ces derniers temps, nous avons eu à déplorer beaucoup de cas d’agression contre des citoyens. Ce sont des actes de banditisme qui ont été perpétrés à partir de 19 heures et ce, durant toute la nuit jusqu’au lendemain matin. En accord avec le Haut-commandement de la gendarmerie nationale, nous avons donc planifié et exécuté cette opération » dans ce « véritable nid de bandits » qu’est la zone « Ancienne piste », a expliqué le lieutenant-colonel Abdou Mbengue.
 
Pour cette opération dite de sécurisation, la Légion de gendarmerie Ouest a été renforcée par des unités venues de la Légion de gendarmerie d'intervention (LGI) et du Groupement d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN). 
 
 
Nombre de lectures : 176 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter