Connectez-vous

Inculpé pour prise illégale d'intérêts, Alexis Kohler reste à l'Elysée

Lundi 3 Octobre 2022

Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée (à gauche), mis en examen mais reste en poste
Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée (à gauche), mis en examen mais reste en poste
Le secrétaire général de la présidence Alexis Kohler, a été inculpé pour prise illégale d'intérêts dans l'enquête sur ses liens avec l'armateur MSC, a indiqué lundi 3 octobre le procureur. L'Elysée a réagi en indiquant ce haut fonctionnaire de 49 ans reste à son poste auprès du président Emmanuel Macron.

Bras droit du président Emmanuel Macron, le secrétaire général de la présidence Alexis Kohler a été mis en examen pour prise illégale d'intérêts  dans l'enquête sur ses liens avec l'armateur MSC, a indiqué lundi 3 octobre le procureur national financier Jean-François Bohnert à l'AFP.
 
Ce haut fonctionnaire de 49 ans reste à son poste à l'Elysée après sa mise en examen, a appris l'AFP lundi.
 
Alexis Kohler a également été placé sous le statut de témoin assisté pour trafic d'influence dans cette affaire visant ses liens familiaux et professionnels avec l'armateur italo-suisse, fondé et dirigé par les cousins de sa mère, la famille Aponte, selon le procureur national financier Jean-François Bohnert, confirmant une information de franceinfo.

Le numéro deux de l'Elysée, inculpé dans cette affaire le 23 septembre, "conteste avec force avoir commis tout délit", a déclaré de son côté son avocat dans un communiqué.

"Sans que soient pris en considération à ce stade les nombreux éléments objectifs à décharge, Alexis Kohler a été placé sous le statut de mis en examen (ndlr : inculpé) pour prise illégale d’intérêt pour des faits pouvant remonter à plus de dix ans", a expliqué son avocat, Me Dezeuze. "La suite de la procédure, à laquelle il a désormais accès" va "lui permettre de démontrer son innocence", a assuré le conseil d'Alexis Kohler. 

L'affaire était née après la publication en 2018 de plusieurs articles du site Mediapart. Le parquet national financier avait ouvert une enquête préliminaire, qu'il avait classée sans suite en août 2019, indiquant que l'analyse des éléments recueillis "ne (permettait) pas de caractériser les infractions initialement suspectées". Mais l'association anticorruption Anticor a obtenu la relance des investigations en juin 2020 grâce à une plainte avec constitution de partie civile, qui permet la plupart du temps la désignation d'un juge d'instruction.

MSC est un important client de l'entreprise STX France (aujourd'hui renommée Chantiers de l'Atlantique) qui gère les chantiers navals de Saint-Nazaire (ouest).  

A droite et à gauche, l'indignation

Alexis Kohler, bras droit et fidèle du président, est un homme extrêmement discret, se tenant loin des médias. Installé dans un bureau voisin du président, il gère au quotidien les situations d'urgence, les gros dossiers économiques et sociaux, mais aussi politiques.

Pour le chef des députés LR Olivier Marleix, le "maintien en fonction à l’Elysée" d'Alexis Kohler "serait une injure à l’institution judiciaire".

"En une journée, mise en examen du principal collaborateur du chef de l’Etat et du ministre de la Justice, Garde des Sceaux. J'attends avec impatience les appels à leurs démissions de la part des députés de la majorité relative", a tweeté le premier secrétaire du PS Olivier Faure [NDLR le renvoi de M. Dupond-Moretti devant la CJR n'est pas une mise en examen]. Pour la cheffe de file de députés LFI Mathilde Panot, "le protégé de Macron va devoir affronter sa hantise: rendre des comptes!". (Orange avec Media services)
 
 
 
Nombre de lectures : 83 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter