Connectez-vous

Immigration: Rome durcit les conditions d'entrée dans les eaux italiennes

Mercredi 12 Juin 2019

ROME (Reuters) - Le gouvernement italien a durci mardi par décret les conditions d'entrée dans les eaux territoriales, de façon à limiter la marge de manœuvre des organisations humanitaires qui viennent en aide aux émigrants.
 
Le texte a été adopté deux semaines après le triomphe de la Ligue, un parti d'extrême droite, aux élections européennes. Son chef de file, Matteo Salvini, qui est vice-président du Conseil et ministre de l'Intérieur, a fait de la lutte contre l'immigration clandestine l'une de ses toutes premières priorités.
 
En vertu de ce décret, les propriétaires et armateurs de navires qui pénètrent sans autorisation dans les eaux italiennes ou qui n'obtempèrent pas aux ordres des autorités sont passibles d’une amende de 10.000 à 50.000 euros. En cas d'infractions répétées, les bateaux peuvent être saisis.
 
"Je pense que nous avons fait un pas en avant pour la sécurité de ce pays", s'est félicité Matteo Salvini, lors d'une conférence de presse organisée à l'issue d'un conseil des ministres.
Le texte a été revu pour tenir compte des réserves du président Sergio Mattarella et de l'indignation des mouvements de défense des droits de l'homme. Les premières moutures, dont Reuters a pu prendre connaissance, visaient explicitement les bateaux acheminant des émigrants secourus en mer dans les ports italiens.
 
Rome leur en a interdit l'accès à plusieurs reprises depuis l'arrivée de Matteo Salvini à la vice-présidence du Conseil, il y a un an.
 
Nombre de lectures : 48 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter