Connectez-vous

Guinée : le CNT autorise la ratification de deux conventions de financement de 106 millions de dollars

Lundi 27 Mai 2024

Le Conseil national de transition (CNT), assemblée législative de Guinée
Le Conseil national de transition (CNT), assemblée législative de Guinée

Les membres du Conseil national de transition (CNT, organe législatif de la transition) de Guinée ont adopté vendredi lors d'une séance plénière, une autorisation de ratification de deux conventions de financement estimées à plus de 106 millions de dollars américains, a-t-on constaté sur place.

 

Les deux accords de financements sont relatifs au programme de sécurité sanitaire en Afrique occidentale et centrale, entre la Guinée et la Banque internationale pour la reconstruction et le développement et la convention cadre de crédits signés entre la Guinée et la Bpifrance, dans le cadre de la construction de quatre hôpitaux industrialisés et durables en Guinée.

 

Selon Mohamed Kaba, vice-président de la commission du plan, des affaires financières et budgétaires du CNT, ce montant de financement global de 106 millions de dollars, obtenus auprès des partenaires étrangers est composé de 90 millions de dollars de prêt et de 16 millions en don.

 

Avec un taux d'intérêt de 0%, le délai de remboursement dudit prêt est de 50 ans avec une période de grâce de 10 ans.

 

D'après les termes dudit prêt, la commission d'engagement obtient un taux de 0,5% du montant et le remboursement se fera par semestre, alors que la date de clôture du prêt est fixée au 29 décembre 2028.

 

Prévu pour une durée de cinq ans, ce programme de sécurité sanitaire couvre plusieurs pays en Afrique de l'Ouest dont la Guinée, le Libéria, le Cap-Vert et l'Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS).

 

En ce qui concerne le cas spécifique de la Guinée, le programme concerne des volets comme la prévention des urgences sanitaires, la détection des urgences sanitaires, la réponse aux urgences sanitaires, la gestion du programme et le renforcement des capacités ainsi que les réponses aux urgences contingentes. (Xinhua)

 

Nombre de lectures : 162 fois











Inscription à la newsletter