Connectez-vous

Génocide rwandais : les fugitifs recherchés par la justice internationale déclarés morts

Jeudi 16 Mai 2024

Les deux derniers fugitifs recherchés par la justice internationale pour leur rôle présumé dans le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, Charles Sikubwabo et Ryandikayo, sont décédés, a annoncé mercredi le Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI). 

 

Recherchés depuis 1995, les deux hommes étaient notamment poursuivis pour "génocide", "complicité de génocide", "complot en vue de commettre le génocide", "meurtre constitutif de crime contre l'humanité", "extermination constitutive de crime contre l'humanité" pour leur implication présumée dans des massacres dans la région de Kibuye, dans l'ouest du Rwanda...

 

Après enquête, Charles Sikubwabo, maire de la commune de Gishyita en 1994, "est décédé à N'Djamena, au Tchad, en 1998 et y a ensuite été enterré" dans une tombe anonyme, écrit dans un communiqué le MTPI, organisme qui a pris le relais du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) après sa fermeture en 2015. 

 

Hommes d'affaires local, Ryandikayo est, lui, "décédé en 1998, probablement des suites d'une maladie, quelque temps après son arrivée à Kinshasa", la capitale de la RDC, selon le MTPI. 

 

Si plus aucun suspect recherché par le MTPI n'est vivant ou en liberté, "il reste encore plus de 1.000 génocidaires fugitifs recherchés par les autorités nationales", souligne le procureur du MTPI, Serge Brammetz, dans le communiqué. [AFP]

 
Nombre de lectures : 200 fois











Inscription à la newsletter