Connectez-vous

Gaz du Mozambique : entre potentiel et menaces

Mercredi 26 Février 2020

L'exploitation du gaz va se transformer en véritable jackpot pour le gouvernement mozambicain. À moyen terme, 3 milliards de dollars par an de recettes fiscales sont escomptés. Ce qui revient tout simplement à doubler le budget du pays. Les opérations de construction, sur au moins dix ans, vont participer à la dynamique économique du pays. Plus de 700 000 emplois, dont 15 000 directs, sont anticipés.
 
« Le pays accédera alors rapidement au rang de pays à revenu intermédiaire alors qu'il compte aujourd'hui parmi les plus pauvres au monde », note le Trésor français et le FMI estime qu'à partir de 2023-2024 la croissance pourrait s'envoler de plus de 20 % par an.
 
Pour tenter de répondre aux attentes grandissantes des Mozambicains, le président Filipe Nyusi, réélu le 15 octobre, a profité de la cérémonie d'investiture, le 15 janvier, pour annoncer que son gouvernement souhaitait créer un fonds souverain destiné à investir dans l'économie du pays les revenus à venir de l'exploitation de ses immenses réserves gazières. « Nous voulons prouver que les ressources énergétiques peuvent être une bénédiction, pas une malédiction », a-t-il ajouté selon l'AFP.
Nombre de lectures : 85 fois












Inscription à la newsletter