Connectez-vous

Fraudes présumées au Fouta – Le président de la Commission nationale de recensement des votes refuse l’ouverture des caisses de PV, selon Déthié Fall

Jeudi 4 Août 2022

L’inter-coalition Yewwi-Wallu ne pourra pas avoir à sa disposition les documents électoraux qu’elle considère comme étant les preuves d’une « fraude massive » organisée à Podor, Matam, Ranérou et Kanel lors des élections législatives du 31 juillet 2022. Selon Déthié Fall, mandataire national de Yewwi askan wi, « la Commission nationale de recensement des votes refuse l’ouverture des caisses contenant les procès-verbaux (PV) des départements de Podor, Kanel, Ranérou et Matam. » Lesdits propos ont été tenus ce matin devant la Cour d’appel de Dakar sise au Palais de justice Lat-Dior.
 
Tirant les conséquences de cette « obstruction », Déthié Fall a ajouté : « Tout résultat qui sera publié aujourd’hui ne nous engagera pas. »
 
C’est ce jeudi 4 août que la commission a choisi de publier les résultats des scrutins parlementaires de dimanche dernier. Hier, les responsables de Yewwi avaient dénoncé l’existence de PV sans signature de président de bureaux de vote dans de nombreux centres de vote, ainsi que leur falsification dans le but de « gonfler » les statistiques des scrutins en faveur de la coalition Benno Bokk Yaakaar.
 
Pour le responsable de Yewwi, « la commission n’a aucune raison d’empêcher la vérification des PV des quatre départements » incriminés comme lieux des fraudes alléguées, pour au moins deux arguments.
 
D’abord, « les délais ne sont pas encore épuisés, donc il n’y a pas d’urgence pour publier les résultats provisoires ». Ensuite, le principe même de cette vérification est établi par l’article 142 dernier alinéa du Code électoral qui leur en donne ce droit.
 
Selon le juriste et chroniqueur Seybani Sougou, aux termes de l’article LO.143 de la loi n°2021-35 du 23 juillet 2021,
«…La commission nationale procède au recensement des votes à partir des procès-verbaux des commissions départementales de recensement des votes. Elle peut les rectifier. Pour cela, elle procède, le cas échéant, à l’annulation ou au redressement des procès-verbaux des bureaux de vote ».
 
 
 
Nombre de lectures : 138 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter