Connectez-vous

Finlande : elle démissionne pour dépense indue d’argent public

Vendredi 5 Juin 2020

La ministre finlandaise des Finances a remis sa démission après avoir dépensé de l’argent des contribuables pour un entraînement à l’art oratoire.


La ministre des Finances finlandaises, Katri Kulmuni, a démissionné vendredi après des révélations sur une dépense de 56’000 euros de l’argent des contribuables pour des leçons de prise de parole en public.
 
Des médias finlandais ont rapporté mardi que cet entraînement à l’art oratoire, réalisé entre août et mars, avait été payé avec de l’argent public par le ministère des Finances, et non par le Parti du centre de Katri Kulmuni, qu’elle préside.
 
Mme Kulmuni a déclaré qu’elle n’avait pas eu connaissance au préalable du coût de ces leçons, mais avait promis dès mercredi de rembourser cette somme, avant de présenter sa démission vendredi lors d’une conférence de presse au Parlement.
 
Entraînement sur des discours
 
«Durant cet entraînement à la prise de parole en public j’ai travaillé sur les discours prononcés pour mon parti, ce que je n’aurais pas dû faire», a déclaré Mme Kulmuni.
 
«En tant que femme politique mon devoir est d’être responsable et j’en ai donc conclu que je ne pouvais plus faire partie du cabinet», a-t-elle ajouté. Katri Kulmuni a indiqué qu’elle resterait à la tête du Parti du centre.
 
Agée de 32 ans, et ayant étudié les relations internationales à l’université, Mme Kulmuni avait attiré l’attention du monde entier en décembre en devenant le plus jeune membre d’un gouvernement de coalition, majoritairement féminin.
 
La Première ministre Sanna Marin a accordé son soutien vendredi à Mme Kulmuni pour sa «difficile décision» et a assuré que le Parti du centre resterait membre de la coalition gouvernementale. Aucun remplaçant n’a encore été nommé. (ats/nxp)
Nombre de lectures : 227 fois


1.Posté par Me François JURAIN le 07/06/2020 12:37
Et bien! si au SENEGAL, tous les ministres, secrétaires d'état, hauts fonctionnaires, et autres "présidents honoraires" patentés, démissionnaient pour utilisation indue de l'argent publique, le pays connaitrait certainement une longue période de flottement, le temps de remplacer ces délinquants (car ce sont des délinquants, des voyous), par d'autres, qui certainement viendront la main sur le cœur promettre et jurer que leur premier souci, ce sera de lutter efficacement contre la corruption!
Bon, cette brave dame a des remords pour quelques milliers d'euros détpurnés; ici, au SENEGAL, lorsque vous détournez quelques millions d'euros ou de dollards, vous êtes presque la raillerie de vos complices… Il y a encore du chemin à faire pour que les politiciens sénégalais retrouvent (ou trouvent) le chemin de l'honneur, et de la probité!
Me François JURAIN

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter