Connectez-vous

Espagne - Valence se recueille après l’incendie meurtrier d’un immeuble

Samedi 24 Février 2024

Sous le choc depuis l’incendie qui a ravagé jeudi un immeuble résidentiel, la ville espagnole de Valence (Est) a rendu hommage samedi aux victimes de ce drame qui a tué dix personnes et secoué le pays.

 

Les autorités, qui ont localisé samedi un dixième corps dans les décombres, poursuivent leurs recherches mais ne pensent a priori pas retrouver d’autres victimes.   

 

« Il n’y a pas de mots pour décrire la douleur que ressent cette ville en ce moment. Tous les Valenciens sont unis dans la douleur », a déclaré la mairesse de la troisième ville d’Espagne, María José Catalá, avant que ne soient observées cinq minutes de silence devant la mairie.

 

Des centaines de personnes se sont réunies pour cet hommage, certains fondant en sanglots, d’autres portant des lunettes noires. Le visage marqué par l’épuisement et le choc, les proches des victimes étaient soutenus par des élus.  

 

« C’est une chose horrible », a déclaré à l’AFP, Concha López, employée de 60 ans dans une imprimerie qui habite dans le quartier où a pris feu l’immeuble.

 

« Tout perdre ainsi et te retrouver à la rue. Il n’y a pas de mots, personne ne devrait en passer par là », a dit pour sa part Adrián Sobrino Moral, ouvrier de 33 ans.

 

Cet incendie, l’un des plus tragiques en Espagne ces dernières années, a choqué le pays et laissé des centaines de personnes sans domicile.

 

« En quelques minutes, nous avons tout perdu. Et maintenant, je n’ai plus rien, sauf ce que je porte », déplore José Carlos Perez, 53 ans, vêtu d’un pantalon de jogging et d’un chandail abîmés.

 

« Je n’ai plus rien et je dois tout recommencer », résume ce banquier à la retraite, qui était chez lui, dans son appartement du douzième étage, lorsque l’incendie s’est déclaré. 

 

La population de Valence et les autorités se sont mobilisées pour venir en aide aux habitants sinistrés. Des aides ont été annoncées tandis qu’une armée de bénévoles a distribué vêtements, chaussures, jouets, produits d’hygiène…

 

Pas d’autres victimes a priori

 

Le sinistre, qui s’est déclaré jeudi vers 17 h 30 (11 h 30 heure de l’Est) dans un étage intermédiaire, s’est propagé à une vitesse fulgurante à l’ensemble de cet immeuble de quatorze étages comptant 138 appartements.

Samedi, un dixième corps a été retrouvé dans les décombres de l’immeuble.  

 

« L’inspection de ce matin de la brigade scientifique de la Police nationale a eu pour résultat la localisation d’un nouveau corps […] Le numéro total de corps retrouvés à l’intérieur de l’édifice s’élève à dix », a déclaré la préfecture de la région de Valence sur le réseau social X.

 

S’exprimant devant la presse, la préfète de la région Pilar Bernabé a indiqué de son côté que les recherches allaient se poursuivre mais qu’a priori, le nombre de corps retrouvés correspondait à celui des personnes manquant à l’appel.

 

« Les inspections vont se poursuivre le temps qu’il sera nécessaire, jusqu’à ce que nous ayons passé tout l’immeuble au peigne fin mais aujourd’hui, je pense que nous pouvons dire que le nombre de victimes retrouvées correspond au nombre de personnes qui étaient non localisées », a-t-elle dit.

 

« Nous ne pensons pas retrouver d’autres victimes en principe », a abondé un responsable des pompiers de Valence, Enrique Gisbert

 

Le bilan de l’incendie sera donc moins lourd que ce qu’avaient craint les autorités dans un premier temps.  

 

Vendredi matin, alors que le bilan provisoire de ce sinistre était de quatre morts, Pilar Bernabé avait en effet évoqué 14 disparus. La mairesse de la ville avait elle parlé de 9 à 15 disparus.

 

Les autorités vont désormais pouvoir entamer le travail d’identification des victimes retrouvées. « Cela sera un travail complexe lors duquel nous devrons identifier [les victimes] avec des tests ADN », a déclaré Pilar Bernabé. [AFP]

 

 

 

 

 

 

 

Nombre de lectures : 180 fois











Inscription à la newsletter