Connectez-vous

En Tunisie, le parti Ennahda fragilisé par l’arrestation de ses deux plus hauts dirigeants

Jeudi 7 Septembre 2023

Les deux plus hauts dirigeants du parti islamo-conservateur tunisien Ennahda, Mondher Ounissi, président par intérim du mouvement, et Abdelkrim Harouni, président du conseil de la choura (son parlement interne), ont été arrêtés, mardi 5 septembre au soir, et placés en garde à vue. 

 

Plus tôt dans la matinée, un autre ancien cadre du parti, Hamadi Jebali, chef du gouvernement tunisien de décembre 2011 à février 2013, a été auditionné plusieurs heures avant d’être relâché. Un nouveau coup dur pour la formation, minée par les dissensions internes et les démissions collectives depuis le coup de force du président Kaïs Saïed, le 25 juillet 2021. [Le Monde]

 

 

Nombre de lectures : 172 fois











Inscription à la newsletter