Connectez-vous

En Tunisie, le journaliste Mohamed Boughalleb condamné à 6 mois de prison pour diffamation

Jeudi 18 Avril 2024

Un tribunal tunisien a condamné à six mois de prison ferme, mercredi 17 avril, le journaliste Mohamed Boughalleb (photo), critique virulent du président Kaïs Saïed, arrêté il y a près d’un mois après une plainte en diffamation d’une fonctionnaire, a appris l’Agence France-Presse auprès de son frère et avocat, Mounir Boughalleb. 

 

Le journaliste, figure connue de l’audiovisuel, avait été arrêté le 22 mars après que la plaignante, une cheffe de service au sein du ministère des Affaires religieuses, l’avait accusé d’avoir « porté atteinte à son honneur et sa réputation » sur les réseaux sociaux et dans des médias. 

 

Dans une publication sur sa page Facebook et à l’antenne d’une radio privée, M. Boughalleb avait demandé des explications sur l’intérêt de déplacements de cette responsable à l’étranger avec le ministre des Affaires religieuses. M. Boughalleb avait dénoncé une forme de « corruption et de gaspillage de l’argent public »...

 

Des ONG locales et internationales ont mis en garde contre un recul des libertés en Tunisie depuis que le président Saïed s’est arrogé les pleins pouvoirs, le 25 juillet 2021. [Le Monde avec AFP]

 
Nombre de lectures : 237 fois










Les derniers articles

Inscription à la newsletter