Connectez-vous

En Tunisie, inquiétude des avocats après les arrestations de deux des leurs et des soupçons de « torture »

Vendredi 17 Mai 2024

La colère gronde parmi les avocats tunisiens, qui ont manifesté en robe noire, jeudi 16 mai à Tunis, pour protester contre les arrestations de leurs confrères Sonia Dahmani et Mehdi Zagrouba. Ce dernier aurait également subi des violences physiques de la part des forces de l’ordre lors de son arrestation, lundi 13 mai, au siège de l’Ordre national des avocats tunisiens, où il s’était réfugié. Ses avocats évoquent des « actes de torture graves »...

 

L’affaire a pris une tournure plus grave lorsque Mehdi Zagrouba s’est présenté devant le juge d’instruction mercredi, à l’issue de sa garde à vue, dans un état de santé fortement détérioré, selon Bassem Trifti, le président de la Ligue tunisienne des droits de l’homme...

 

A la suite de son coup de force du 25 juillet 2021 qui lui a permis de se doter des pleins pouvoirs, Kaïs Saïed est parvenu à affaiblir l’ensemble des corps intermédiaires, partis politiques, syndicats, organisations de la société civile et médias, accusés de collusion avec des puissances étrangères. 

 

En outre, plus d’une vingtaine d’avocats ont été « pris pour cible » par les autorités tunisiennes depuis janvier 2023, selon l’organisation Amnesty International, qui a dénoncé fin mars un « harcèlement judiciaire et une intimidation croissante » à leur encontre. [Le Monde]

Nombre de lectures : 206 fois











Inscription à la newsletter