Connectez-vous

En RDC, l’activité tourne au ralenti et la pauvreté gagne du terrain à Kinshasa

Vendredi 30 Octobre 2020

Kinshasa, capitale de la RDC
Kinshasa, capitale de la RDC
Camille Bosedi se tourne les pouces, les yeux rivés sur son moulin désormais recouvert d’une épaisse couche de poussière. L’activité du vieil homme, qui moud manioc et maïs pour les gens du voisinage, tourne au ralenti depuis des mois. Camille a beau vivre en lointaine périphérie de Kinshasa, ses problèmes ont commencé avec le confinement de La Gombe, centre des affaires et du pouvoir de la capitale congolaise.
 
En mars, en pleine pandémie de coronavirus, la mise en quarantaine de cet îlot de prospérité a privé de revenus des dizaines de milliers de vendeurs ambulants, journaliers ou agents de change qui franchissent quotidiennement la frontière invisible séparant le quartier de La Gombe du reste de la ville. Ces travailleurs vivant au jour le jour constituent la majorité des clients de Camille : « Il n’y avait plus aucun argent qui circulait », soupire le meunier.
 
Voilà plus de quatre mois que le confinement du centre-ville de Kinshasa est terminé, mais les effets se font encore sentir. (Le Monde)
Nombre de lectures : 81 fois












Inscription à la newsletter