Connectez-vous

En Centrafrique, la situation sécuritaire se détériore dans plusieurs localités du pays

Mercredi 17 Avril 2024

Les rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) multiplient des attaques contre la population civile et les positions de l'armée. Il ne se passe pas une semaine sans que des hommes armés attaquent des villages reculés. 

 

Dimanche dernier, une dizaine de civils ont été tués et au moins six maisons incendiées par les rebelles de la CPC au village Kologbota à trente kilomètres de Bakouma, dans le nord-est. Lundi, une autre attaque de la CPC a visé la position des Facas au village Kadjama, à 37 km de Markounda, dans la préfecture de l’Ouham-Fafa. Trois personnes, dont deux militaires, y ont perdu la vie. 

 

Certains habitants des villages touchés qui ont trouvé refuge en brousse commencent à regagner leur domicile. Face à cette recrudescence de violences, les autorités ont annoncé le renforcement des Facas en matériel et effectifs. 

 

Selon le porte-parole du gouvernement Maxime Balalou, « désormais, les Faca vont destabiliser toutes les zones dans lesquelles les rebelles agissent », a-t-il déclaré ce lundi lors d'une conférence de presse à Bangui. [RFI]

Nombre de lectures : 203 fois










Les derniers articles

Inscription à la newsletter