Connectez-vous

En Algérie, Louisa Hanoune se porte candidate à la présidentielle

Lundi 20 Mai 2024

Le Parti des travailleurs (PT, trotskiste) a accordé son investiture à Louisa Hanoune, déjà candidate en 2004, 2009 et 2014, à l’issue d’une réunion vendredi et samedi du conseil national du parti, selon la télévision publique...Une élection présidentielle anticipée doit se tenir le 7 septembre en Algérie, soit trois mois avant la date initialement prévue...

 

Figure de l’opposition algérienne, Louisa Hanoune, avait été incarcérée en mai 2019, en plein Hirak, après avoir été inculpée de « complots » contre l’État et l’armée, dans un dossier visant Saïd Bouteflika, l’influent frère de l’ex-chef de l’État et deux ex-hauts responsables des services de renseignement. 

 

La militante trotskiste et ses co-accusés avaient été ensuite condamnés en septembre de la même année à 15 ans d’emprisonnement lors d’un procès éclair devant le tribunal militaire de Blida (sud d’Alger). Ils étaient accusés de s’être réunis en mars 2019 pour élaborer un « plan de déstabilisation » du haut commandement de l’armée, qui demandait alors publiquement le départ d’Abdelaziz Bouteflika pour sortir de la crise née du Hirak, soulèvement populaire qui a contraint l’ancien chef de l’État à la démission en avril 2019. 

 

En appel, Louisa Hanoune avait vu sa peine réduite de 15 ans à trois ans de prison, dont neuf mois ferme. Elle a été libérée en février 2020. Lors d’un nouveau procès tenu en janvier 2021, la cheffe du PT et ses co-accusés ont été acquittés. [Jeune Afrique avec AFP]

 
Nombre de lectures : 189 fois











Inscription à la newsletter