Connectez-vous

Election au Kenya : les influenceurs payés pour promouvoir les hashtags

Mercredi 3 Août 2022

L'influence sur les médias sociaux est une activité croissante et potentiellement lucrative pour les jeunes au Kenya et, de plus en plus, les politiciens font appel à eux. "Les gens sauront que vous faîtes la promotion d'un hashtag, tout le monde sur Twitter sait que vous êtes payé pour le faire pour un politicien", explique Nick, un écrivain indépendant et aspirant influenceur de médias sociaux de Nairobi. "Mais les politiciens ne reconnaîtraient pas publiquement qu'ils ont payé un influenceur pour diffuser des messages de campagne.
 
Ils essaient de faire croire qu'ils n'ont rien à voir avec cela." Alors que l'élection présidentielle du 9 août sera âprement disputée, beaucoup craignent que le système d'influence rémunérée ne conduise à des manipulations et à la diffusion de récits porteurs de danger. … "C'est une activité énorme. Pendant la saison politique, des milliards sont échangés", explique Gordon Opiyo, un consultant politique de longue date, qui travaille avec des clients soutenant le vice-président et candidat William Ruto.
 
L'objectif est de contrôler la narration autour d'un candidat ou d'un sujet particulier, et de contourner les médias traditionnels en passant directement par les médias sociaux. Les utilisateurs travaillant en groupes de 200 personnes acquièrent souvent des comptes factices pour promouvoir un hashtag particulier, qui tend à être utilisé pour générer de l'attraction autour de sujets plus conflictuels. Les experts affirment que presque toutes les tentatives pour qu'un hashtag politique devienne tendance sont probablement payées. (BBC)
Nombre de lectures : 73 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter