Connectez-vous

Dix détenus de Guantanamo ont été transférés au sultanat d'Oman

Lundi 16 Janvier 2017

Mascate - Dix détenus de la prison militaire américaine de Guantanamo sont arrivés lundi au sultanat d'Oman où ils résideront de "manière provisoire", a annoncé le ministère des Affaires étrangères à Mascate.

Le ministère n'a pas précisé les nationalités des détenus accueillis par Oman à quelques jours de la fin du mandat de Barack Obama qui avait fait de la fermeture de Guantanamo, prison controversée où sont détenus des jihadistes présumés, un des objectifs de sa présidence.

"Sur instruction du sultan Qabous et à la demande du gouvernement américain qui cherche à trouver une solution à la question des détenus de Guantanamo, dix de ces détenus sont arrivés aujourd'hui dans le sultanat pour y résider de manière provisoire", a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Au total, depuis janvier 2015, Oman a accueilli 30 prisonniers de Guantanamo (Cuba), notamment des Yéménites.

Barack Obama n'a pas réussi à tenir sa promesse de fermer cette prison qui incarne, dans nombre de pays, les excès de la lutte antiterroriste des Etats-Unis depuis les attentats du 11 septembre 2001. Il aura cependant sensiblement réduit le nombre de détenus s'y trouvant.

Quand il avait pris ses fonctions en janvier 2009, ils étaient 242. Le 5 janvier, après le transfert de quatre détenus yéménites en Arabie saoudite, le Pentagone avait indiqué qu'ils n'étaient plus que 55.

Avec ce nouveau transfert vers Oman, il ne resterait plus que 45 détenus à Guantanamo.

Barack Obama et son successeur Donald Trump ont affiché début janvier leur désaccord sur Guantanamo.

Dans un tweet, le président élu avait dit son opposition à tout nouveau transfert de détenus depuis cette prison militaire vers d'autres pays, mettant en garde contre la possible récidive d'individus "extrêmement dangereux".

La réponse sèche de l'administration Obama était tombée peu après: "Je m'attends à d'autres transferts", avait déclaré son porte-parole Josh Earnest.
La Maison Blanche avait alors rappelé à l'homme d'affaires qu'il devait encore patienter jusqu'au 20 janvier (ce vendredi) avant d'être aux commandes.

Les pays du Golfe ont accueilli ces dernières années plusieurs dizaines de détenus de Guantanamo en observant à chaque fois une très grande discrétion pour ne pas donner l'impression qu'ils cédaient à la "pression américaine", explique un expert.

Entre décembre 2013 et janvier 2017, l'Arabie saoudite a reçu 19 prisonniers, dont 13 Yéménites, et les Emirats arabes unis en ont accueilli 15 en août 2016.

Les Etats-Unis entretiennent de très bonnes relations avec Oman, un pays qui a souvent joué un rôle de médiateur au Moyen-Orient, notamment entre les puissances régionales que sont l'Arabie saoudite et l'Iran.

Le sultanat d'Oman a également contribué à la libération d'otages américains détenus au Yémen.
 
Nombre de lectures : 30 fois









Inscription à la newsletter