Connectez-vous

Deux morts et onze blessés dans une attaque visant un bar dans le Cameroun anglophone

Jeudi 30 Mai 2024

Deux personnes ont été tuées et onze grièvement blessées dans l'attaque menée par un groupe armé samedi soir dans un bar de Bamenda, plus grande ville du Nord-Ouest anglophone du Cameroun en proie à un conflit séparatiste, ont indiqué les autorités locales. 

 

Les attaques visant des civils sont monnaie courante dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest principalement peuplées par la minorité anglophone de cette ancienne colonie française d'Afrique centrale majoritairement francophone. Depuis fin 2016, un conflit meurtrier oppose des groupes armés indépendantistes aux forces de sécurité dans les deux régions, chaque camp étant régulièrement accusé de crimes contre les civils par les ONG internationales et l'ONU. 

 

Les séparatistes tuent ou kidnappent régulièrement des fonctionnaires, dont des enseignants, ou des élus, qu'ils accusent de "collaborer" avec le pouvoir central de Yaoundé. L'armée ou la police sont quant à elles accusées de se livrer à des expéditions punitives contre ceux qu'elles accusent de sympathiser avec les séparatistes. 

 

Le conflit a éclaté fin 2016 après que le président Paul Biya, qui dirige sans partage le Cameroun depuis plus de 41 ans, eut fait réprimer violemment des manifestations pacifiques d'anglophones dans les deux régions, qui s'estimaient ostracisées et marginalisées par le pouvoir central. [AFP]

 
Nombre de lectures : 198 fois











Inscription à la newsletter