Connectez-vous

Des opioïdes synthétiques détectés en Afrique pour la première fois

Jeudi 13 Juin 2024

Des traces d'opioïdes potentiellement mortels, connues sous le nom de nitazènes, ont été découvertes pour la première fois chez des consommateurs de drogues en Afrique, selon un rapport alarmant publié mercredi par l'Initiative mondiale contre le crime organisé transnational. 

 

Dans son dernier rapport, l'Initiative mondiale contre le crime organisé transnational a révélé une nouvelle préoccupation majeure : la présence de nitazènes, des opioïdes synthétiques puissants, chez des consommateurs de drogues en Afrique. Ces substances, déjà associées à des décès par surdose en Occident et en Asie, sont détectées pour la première fois sur le continent africain. 

 

Les nitazènes sont jusqu'à 100 fois plus puissants que l'héroïne et jusqu'à 10 fois plus puissants que le fentanyl, ce qui les rend extrêmement dangereux. 

 

Le rapport, axé sur la Sierra Leone et la Guinée-Bissau, révèle que 83 % des échantillons testés en Sierra Leone et 55 % en Guinée-Bissau contenaient des nitazènes. [AfricaNews/AP]

Nombre de lectures : 189 fois











Inscription à la newsletter