Connectez-vous

Des ONG accusent Tunis d’avoir livré un réfugié politique algérien aux autorités de son pays

Mardi 31 Août 2021

Plus de quarante organisations tunisiennes de défense des droits humains ont affirmé, lundi 30 août, que la Tunisie a livré Slimane Bouhafs, un « réfugié politique » algérien, aux autorités de son pays, accusant Tunis de « violer ses engagements internationaux ».
 
M. Bouhafs, 54 ans, est un militant politique algérien condamné en 2016 à cinq ans de prison dans son pays pour « insulte à l’islam ». Il milite aussi au sein du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), une organisation indépendantiste classée « terroriste » par Alger. Dans un communiqué commun, plus de quarante ONG, dont la Ligue tunisienne des droits de l’homme, ont exprimé leur « indignation devant le dangereux précédent créé par l’Etat tunisien en remettant un réfugié bénéficiant de la protection internationale aux autorités de son pays qui le poursuivent pour ses prises de position politiques ».
 
Les ONG exigent des « clarifications des autorités sur la disparition dans des circonstances mystérieuses du militant politique algérien Slimane Bouhafs ». (Le Monde avec AFP)

 
Nombre de lectures : 107 fois












Inscription à la newsletter