Connectez-vous

Coup d’Etat au Gabon : le général Oligui Nguema s’installe au pouvoir et promet la démocratie

Mardi 5 Septembre 2023

 

Le nouveau président de la transition a prêté serment lundi à Libreville. S’il a promis de conduire son pays à des élections « libres et transparentes », il ne s’est pas engagé sur la date. ... Dans la matinée, le nouvel homme fort du Gabon, le général Brice Oligui Nguema, a prêté serment. 

 

Impeccablement sanglé dans l’uniforme rouge vif d’apparat de la garde républicaine, poitrine lestée de tout ce que le pays compte de décorations, il a juré fidélité à son peuple, son pays et la démocratie. Un serment fait non pas, comme d’usage, sur la Constitution – il l’a suspendue et promis d’en faire adopter une autre par référendum –, mais sur la charte de la transition. 

 

Le texte a été écrit en un temps record. On n’en connaît pas encore la teneur. Le nouveau président de la transition a cependant tenu à s’engager solennellement en présence de tous les juges de la Cour constitutionnelle. A l’exception très notable de leur présidente, Marie-Madeleine Mborantsuo, placée en résidence surveillée comme une poignée d’autres anciens responsables, dont Ali Bongo, sa femme et leur fils. 

 

Elle était un rouage essentiel dans la machine à truquer les élections du régime Bongo. Nul doute qu’elle aurait validé, en dernière instance, les résultats frauduleux de la présidentielle du 26 août qui offraient sur un plateau un troisième mandat à Ali Bongo, comme elle le fit en 2016. [Le Monde]

Nombre de lectures : 66 fois











Inscription à la newsletter