Connectez-vous

Côte d’Ivoire : avec l’enterrement de l’ancien président Henri Konan Bédié, une page politique se tourne

Lundi 3 Juin 2024

Dix mois jour pour jour après sa mort à 89 ans, l’ancien président ivoirien (1993-1999) Henri Konan Bédié a été inhumé samedi 1er juin dans son caveau familial situé sous l’église de Pepressou, son village natal, dans le centre de la Côte d’Ivoire...

 

Ministre de l’Economie et des Finances de 1966 à 1977, président de l’Assemblée nationale de 1980 à 1993, chef de l’Etat de 1993 à 1999, patron du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), l’ancien parti unique, jusqu’à sa mort, « le Sphinx de Daoukro », tel qu’il était surnommé, fut de toutes les intrigues politiques depuis un demi-siècle...

 

Ces dernières années, le PDCI d’Henri Konan Bédié peinait à convaincre les électeurs hors de ses bastions. En 2021, lors des élections législatives, la coalition d’opposition dont il faisait partie n’a recueilli qu’un quart des voix face à celle d’Alassane Ouattara. Avec l’arrivée de Tidjane Thiam à la tête du parti en décembre, une nouvelle génération accède aux responsabilités. 

 

Alors que la présidentielle de 2025 est déjà dans tous les esprits, les partisans d’Henri Konan Bédié espèrent déjà qu’il parviendra à réaliser le dernier vœu de leur ancien chef : faire revenir le PDCI au pouvoir après vingt-cinq années d’opposition. [Le Monde]

Nombre de lectures : 200 fois











Inscription à la newsletter