Connectez-vous

Conquête spatiale : Les débris d’une fusée chinoise devraient tomber sur Terre ce week-end

Mercredi 5 Mai 2021

On ne sait pas où va s’écraser l’étage principal de la fusée ayant mis sur orbite le premier module de la Station spatiale chinoise.
 
Dorénavant, on ne sait pas ce qui va advenir de cet appareil long d’environ 30 mètres pour 5 mètres de diamètre et pesant 22 tonnes. Ce serait l’un des plus gros éléments d’engin spatial à retomber de manière incontrôlée. Les agences spatiales tentent de calculer sa trajectoire mais, tournant autour de la Terre à une vitesse de plus de 27’000 km/h, la moindre fluctuation atmosphérique bouleverse toute prévision. Actuellement, les experts estiment qu’au vu de son orbite, il pourrait s’écraser entre samedi et dimanche dans une vaste zone comprenant aussi bien le sud de l’Europe, Italie, Espagne et Grèce notamment, que New York, Pékin ou encore la Nouvelle-Zélande.
 
La Terre étant toutefois composée de 70% de zones inhabitées, les spécialistes assurent qu’il ne sert à rien de s’inquiéter outre mesure. Et, généralement, un élément de fusée ou de satellite se désintègre entièrement ou partiellement lorsqu’il rentre dans l’atmosphère. Le risque qu’un débris blesse un terrien serait de l’ordre d’une chance sur plusieurs milliers de milliards, relève ainsi le site spécialisé space.com .
 
«Je ne pense pas que les gens doivent prendre des précautions, a dit à CNN  Jonathan McDowell, astronome à l’Université de Harvard. Le risque qu’il y ait des dégâts ou qu’il frappe quelqu’un est assez faible – non négligeable, cela pourrait arriver – et le risque qu’il vous tombe dessus est incroyablement minime. Je ne perdrais pas une seconde de sommeil à cause de cette menace.»
 
Précédent chinois
 
L’expert britannique a malgré tout rappelé au «Guardian»  que ce ne serait pas la première fois qu’un morceau de fusée chinoise s’écrase dans une zone habitée. Il y a un an, du métal provenant déjà d’un lanceur Longue Marche 5B s’était abattu sur une localité de Côte d’Ivoire. L’incident avait causé des dégâts à des bâtiments mais n’avait blessé personne.
 
La Station spatiale chinoise doit être construite d’ici à fin 2022. Une dizaine de missions seront nécessaires pour acheminer l’ensemble des modules qui la composeront. Elle sera trois fois plus petite que l’actuelle Station spatiale internationale (ISS). La CSS est prévue pour opérer pendant dix à quinze ans. Elle fait partie du plan chinois d’exploration spatiale qui doit notamment permettre à l’Empire du Milieu d’envoyer des humains sur la Lune.
Nombre de lectures : 130 fois












Inscription à la newsletter