Connectez-vous

Cameroun : en zone anglophone, une nouvelle rentrée scolaire dans la peur

Mardi 5 Septembre 2023


Lundi 4 septembre était jour de rentrée scolaire au Cameroun. Mais à Bamenda, capitale de la région anglophone du Nord-Ouest, les rues sont une fois de plus restées désespérément vides. 

 

« Je suis à la maison. Tout le monde est à la maison. L’insécurité est toujours aussi élevée dans la région, souffle au téléphone Semma Valentine, le secrétaire général exécutif de la Cameroon Teachers’Trade Union, l’un des plus influents syndicats d’enseignants. Ce lundi était une journée “ville morte” et presque tout le monde l’a respectée. La situation n’a pas changé ici. » 

 

Depuis 2017, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, les deux régions à majorité anglophone, sont plongés dans un conflit armé entre les séparatistes et l’armée camerounaise. Pris en étau entre les deux camps, les civils paient le prix fort. D’après l’organisation International Crisis Group (ICG), plus de 6 000 personnes ont été tuées depuis le début de la guerre et plus de 700 000 autres se sont réfugiées dans les régions francophones et le Nigeria voisin. 

 

« Par ailleurs, les séparatistes prennent fréquemment pour cible des enseignants, des élèves et des écoles, les accusant d’être les tenants d’une éducation imposée par le pouvoir central », note Amnesty International dans un rapport paru en juin. [Le Monde]

 

Nombre de lectures : 149 fois











Inscription à la newsletter