Connectez-vous

Bargny - Touche pas mes terres ! SAMA SUUF SAMA BAKKAN

Jeudi 10 Janvier 2019

Bargny - Touche pas mes terres ! SAMA SUUF SAMA BAKKAN

Des affairistes de la pire espèce se cachant derrière le Pôle urbain de Diamniadio veulent faire main basse sur les terres de Bargny. Le Collectif pour la sauvegarde des terres de Bargny et le FRAPP FRANCE DEGAGE prennent l’opinion à témoin face à cette entreprise qui ne passera pas.
 
Rappelons déjà que le lotissement de Médinatoul Mounawara d’une superficie de 241 ha (soit 6.000 parcelles) a été octroyé à Sococim-Industrie sans l’avis des attributaires des parcelles. Une bonne partie du domaine foncier a été annexée par cette firme pour constituer ses réserves de carrières.
 
A cela, il faut ajouter l’installation de la centrale à charbon d’une superficie de 75 ha sur le site des lotissements de Minam I et Minam II de plus de 1.410 parcelles, loties et attribuées pour le recasement des populations victimes de l’érosion côtière.
 
A cela il faut ajouter la création du Port minéralier et vraquier de Bargny-Sendou de 650 ha dont plus de 150 ha appartiennent à Bargny.
 
A cela il, faut ajouter la création du Pôle urbain de Diamniadio, d’une superficie de 1.644 ha dont la majorité se trouve dans les limites du périmètre communal de Bargny.
 
Bargny et ses plus de 60.000 habitants sont étouffés par l’érosion côtière, le Pôle urbain de Diamiadio, la Sococim, la Centrale à charbon, le Port minéralier et vraquier. Trop c’est trop !
 
Comment les autorités peuvent-elles savoir tout cela et permettre la vente des 200 ha qui restent à raison de 17.500 franc CFA le m2 au détriment des populations locales vivant de l’agriculture?
 
C’est pourquoi, le Collectif pour la sauvegarde des terres de Bargny et le FRAPP mettent en garde les autorités sur tout accaparement de la bande de terre située entre le Pôle urbain de Diamniadio et Bargny ville verte. Le Collectif et le FRAPP tiendront les autorités pour responsables de tout qui arrivera. En cela, nous leur rappelons les scandales fonciers de Mbane, de Sangalkam, de Fanaye…
 
Le Collectif et le FRAPP proposent :

1).  un moratoire sur le foncier de Bargny
2).  un audit foncier à Bargny
3). les assises environnementales et foncières de Bargny
 
Le Collectif et le FRAPP appellent les populations de Bargny à la vigilance et à enlever toute nouvelle installation sur les terres qui restent.
 
Dakar, le 10 janvier 2019
Collectif pour la sauvegarde des terres de Bargny
Nombre de lectures : 59 fois

Nouveau commentaire :











Inscription à la newsletter