Connectez-vous

Barbarie, pas plus ni moins !

Lundi 8 Janvier 2018

L’assassinat sans appel de treize jeunes coupeurs de bois dans une de ces belles et sublimes forêts de Casamance que l’on croyait dans un processus de guérison irréversible nous rappelle une bien triste réalité.

Il y a encore dans ce bout méridional de notre pays des hommes capables de tuer leurs semblables avec une désinvolture criminelle sans pareil. Le procédé d’exécution de ces coupeurs de bois qui vivotent dans la précarité est un élément d’information sur la nature psychique cinglée de tueurs imbus de leurs capacités de nuisance à l’intérieur de leurs zones de prédilection. Ce sont des barbares !
 
En cela, le Président de la République et son gouvernement sont gravement interpellés par ce saut inattendu dans l’horreur cru. Sans occulter la complexité de la question casamançaise et en sachant qu’une paix durable ne se décrète point, il devient urgentissime de poser les actes forts desquels jaillira une solution définitive contre l’irrédentisme.
 
Mettre hors d’état de nuire les bandits encore saoulés aux mamelles de l’indépendantisme, remettre les territoires perdus ou occupés dans le giron de l’espace vital national, accélérer avec équité et transparence la transformation économique et sociale du bassin casamançais, telles sont les missions qui incombent à nos gouvernants pour que nous échappions tous ensemble à des phénomènes insupportables comme celui de ce samedi 6 janvier 2018. Une vérité s’impose : tant que des poches de territoires seront «administrées» par des rebelles supposés, les populations vivront avec le danger.

Au regard de ce drame, on voit bien que toutes les compromissions, ruses, tactiques et autres manigances aux soubassements politiciens qui encerclent la crise casamançaise ne peuvent avoir que deux points de convergence: le dérisoire et l'égoïsme.
 
Il est simplement déplorable que le Président Macky Sall ait pu aller soutenir «Charlie Hebdo» à Paris dans un laps de temps très court et ne pas pouvoir le faire auprès des familles des treize jeunes assassinés…à Ziguinchor.     
 
 
Nombre de lectures : 75 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter