Connectez-vous

« Au cours des 20 années depuis son entrée à l'OMC, la Chine a été universellement reconnue pour avoir tenu ses promesses » (QDP)

Lundi 8 Novembre 2021

« Depuis son adhésion à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en 2001, la Chine a toujours attaché une grande importance à l'examen de la politique commerciale de l'OMC. Nous avons investi beaucoup d'efforts, soigneusement organisé et pris au sérieux chaque question soulevée par les membres. Cela montre l'attachement de la Chine au système commercial multilatéral et l'importance que la Chine accorde au système d'examen des politiques commerciales », a déclaré Wang Shouwen, vice-ministre du Commerce et représentant adjoint des négociations commerciales internationales, qui a récemment présenté le huitième examen de la politique commerciale de l'OMC sur la Chine.
 
« L'examen des politiques commerciales est l'une des trois fonctions principales de l'OMC, et les deux autres étant la fonction de négociation et le mécanisme de règlement des différends », a expliqué Wang Shouwen, ajoutant que selon les règles existantes de l'OMC, l'examen de la Chine est effectué tous les trois ans. Cette année, l'OMC examinera la politique commerciale de la Chine pour la huitième fois.
 
Au cours de cet examen, le ministre du Commerce Wang Wentao, en tant que chef de la délégation chinoise, a souligné trois aspects dans son discours d'ouverture.
 
Premièrement, grâce à des efforts et des efforts inlassables, la Chine a adhéré à la politique de réforme et d'ouverture, a réalisé un développement économique à pas de géant, fournissant de grandes opportunités pour le monde et apportant des contributions exceptionnelles au développement économique mondial.
 
Deuxièmement, au cours des 20 années qui ont suivi son adhésion à l'OMC, la Chine s'est strictement conformée aux règles et a rempli ses engagements avec sérieux. C'est un fervent partisan, un participant actif et un contributeur important au système commercial multilatéral. Troisièmement, la Chine soutient la coopération internationale contre l'épidémie de COVID-19 avec des actions pratiques.
 
« Au cours de l'examen, les représentants de 65 membres de l'OMC ont pris la parole lors de la réunion et ont fait des commentaires positifs sur la Chine », a poursuivi Wang Shouwen.
 
D’abord, la participation active de la Chine aux travaux de l'OMC, soulignant qu’elle a rempli sérieusement ses engagements d'adhésion, participé activement aux négociations sur les subventions à la pêche, mené activement les négociations sur la facilitation des investissements et participé de manière constructive aux négociations sur le commerce électronique.
 
Ensuite, a-t-il noté, le rôle important de la Chine en matière de coopération internationale vaccinale et de lutte contre l'épidémie est très apprécié. De même, le soutien de la Chine à la décision précoce de l'OMC sur l'exemption des droits de propriété intellectuelle du nouveau vaccin couronne a été salué.
 
Puis, la Chine a été remerciée pour avoir accordé un traitement en franchise de droits aux produits des pays les moins avancés et avoir aidé d'autres membres en développement et pays les moins avancés à s'intégrer dans le système commercial multilatéral.
 
D’autre part, l'initiative de la Chine de réduire les droits de douane, de réduire la liste négative d'accès aux investissements étrangers, d'élargir constamment l'accès au marché, de promouvoir activement la libéralisation et la facilitation du commerce et de l'investissement et de fournir un vaste marché à tous les membres a été pleinement reconnue.
 
Cinquièmement enfin, l'initiative « la Ceinture et la Route » a un grand potentiel pour promouvoir la coopération commerciale et économique entre les pays concernés et offre davantage d'opportunités de développement.
 
« Cette année marque le 20e anniversaire de l'adhésion de la Chine à l'OMC. En comparant avec le calendrier de la Chine pour remplir ses obligations dans le cadre de l'OMC, nous verrons que nous avons déjà pleinement rempli nos obligations et engagements stipulés par l'OMC. Plusieurs directeurs généraux de l'OMC et la grande majorité des membres de l'OMC l'ont pleinement affirmé et généralement reconnu », a encore noté Wang Shouwen.
 
Wang Shouwen a aussi spécifiquement souligné qu'en lien avec les règles de l'OMC, après l'adhésion de la Chine à l'OMC, le gouvernement central chinois a révisé plus de 2 000 lois, règlements et règles départementales, et les gouvernements locaux ont révisé plus de 190 000 politiques et règlements locaux. Dans le même temps, lors de la formulation de nouvelles politiques, lois et réglementations, la Chine garantit également le plein respect des règles de l'OMC.
 
En termes d'ouverture du marché, dans le domaine des marchandises, les droits d'importation de la Chine étaient de 15,3% au moment de l'adhésion de la Chine à l'OMC et elle avait promis de réduire les droits sur les marchandises à 9,8%. À l'heure actuelle, le niveau total des droits d'importation de la Chine n'est que de 7,4%, ce qui est inférieur au niveau moyen des membres en développement et proche du niveau des membres développés.
 
Dans le domaine des services, le protocole d'accession de la Chine à l'OMC et les rapports des groupes de travail concernés avaient stipulé qu'il était nécessaire d'ouvrir 100 sous-secteurs dans 9 catégories en 2007. Aujourd'hui, la Chine a effectivement ouvert près de 120 sous-secteurs, dépassant tous ses engagements. Enfin, en termes de respect des règles, la Chine a informé en temps opportun l'OMC de l'ajustement et de la mise en œuvre des lois et réglementations nationales, et soumis plus de 1 000 notifications à l'OMC.
Ouyang Jie (journaliste au Quotidien du Peuple)
 
 
Nombre de lectures : 964 fois












Inscription à la newsletter