Connectez-vous

Au Cameroun, le camp de réfugiés de Minawao est totalement saturé

Lundi 22 Avril 2024

Dans la région de l'Extrême-nord du Cameroun, le camp de réfugiés de Minawao est toujours saturé. Le seuil de 77 000 réfugiés a été franchi et les infrastructures et moyens pour répondre aux besoins alimentaires, sanitaires et éducatifs sont insuffisants. La situation atteint un point critique qui n'est pas soutenable sur la durée, selon les organisations humanitaires. 

 

Construit en 2013 à 70 km de la frontière nigériane pour accueillir les victimes de Boko Haram, le camp de Minawao n'a pas été conçu pour durer. Pourtant, une décennie a passé et le camp est toujours là. Sauf que les différentes extensions n'ont pas suffi. L'an dernier, le camp a dû absorber jusqu'à 5 000 nouveaux arrivants en septembre, dix fois plus qu'en temps « normal ». 

 

Les réfugiés viennent directement du Nigéria...Pour expliquer cet afflux, les humanitaires mettent en avant plusieurs facteurs. La violence, d'une part, car les factions issues de Boko Haram continuent de s'en prendre aux habitants côté nigérian et le long de la frontière côté camerounais. Ensuite, la dégradation de la situation économique joue aussi un rôle. 

 

L’inflation, la chute du naira nigérian ou encore la pression sur les terres arables au Cameroun impactent l’afflux de réfugiés. [RFI]

 
Nombre de lectures : 137 fois










Les derniers articles

Inscription à la newsletter