Connectez-vous

Apple et Broadcom pèsent sur l'humeur de Wall Street

Vendredi 13 Septembre 2019

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a terminé vendredi en ordre dispersé, les replis de deux poids lourds de la cote, Apple et Broadcom, atténuant l’effet positif des espoirs d’un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine.
 
Ce dernier facteur, ainsi que de bons indicateurs américains, ont éloigné les craintes de récession, ce qui a fait bondir les rendements obligataires.
 
L’indice Dow Jones a gagné 37,07 points, soit 0,14%, à 27,219.52.
Le S&P-500, plus large, a perdu 2,18 points, soit 0,07%, à 3,007.39.
Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 17,75 points (0,22%) à 8.176,71.
Sur la semaine, le Dow a pris 1,56%, le S&P 0,95% et le Nasdaq 0,91%.
 
Donald Trump a déclaré jeudi qu’il pourrait envisager un accord commercial intérimaire avec la Chine, tout en soulignant sa préférence pour la conclusion d’un accord plus large répondant aux préoccupations de Washington.
 
La Chine a annoncé pour sa part qu’elle allait exempter certains produits agricoles importés des Etats-Unis, notamment le porc et le soja, des surtaxes douanières qu’elle s’apprête à appliquer en représailles aux barrières américaines.
 
VALEURS
 
Ces signes d’apaisement dans un conflit qui pèse sur les marchés depuis un an et demi ont été contrebalancés par les prévisions de Broadcom, qui a dit jeudi ne pas voir de signes de reprises sur le marché des semi-conducteurs.
 
L’action Broadcom a perdu 3,41%, entraînant dans sa chute le géant Apple, qui a cédé 1,94%, pénalisé en outre par un abaissement d’objectif de cours par Goldman Sachs.
 
LES INDICATEURS DU JOUR
 
Du côté de la conjoncture aux Etats-Unis, les signaux du jour sont plutôt positifs. Les ventes au détail ont ainsi augmenté nettement plus qu’attendu en août et le moral des consommateurs américains s’est amélioré un peu plus que prévu en septembre.
 
L’inflation importée, par contre, se fait toujours désirer. Les prix à l’importation ont ainsi baissé en août.
 
LA SÉANCE EN EUROPE
 
Les Bourses européennes ont terminé dans le vert, portées par les dernières annonces de la Banque centrale européenne (BCE) et les gestes de bonne volonté des deux camps sur le front du commerce.
 
À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,22% à 5.655,46 points. Le Footsie britannique a pris 0,36% et le Dax allemand 0,47%.
 
L’indice EuroStoxx 50 s’est adjugé 0,32%, le FTSEurofirst 300 0,32% et le Stoxx 600 0,34%.
Sur l’ensemble de la semaine, le CAC prend 0,92% et le Stoxx 600, 1,27%.
 
TAUX
 
Les bons indicateurs du jour et l’embellie sur le front du commerce ont porté les rendements obligataires à des pics de plusieurs semaines. Celui des Treasuries à 10 ans prend 11 points de base à 1,90% contre 1,79% jeudi soir.
 
CHANGES
 
Le dollar recule légèrement face à un panier de devises de référence et l’euro gagne un peu de terrain, autour de 1,1073.
 
PÉTROLE
 
Les cours du pétrole ont terminé en baisse modérée, les craintes pour la demande mondiale l’emportant sur l’espoir d’un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine.
 
Le contrat octobre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 24 cents, soit 0,44%, à 54,85 dollars le baril.
 
Le Brent de mer du Nord à échéance en novembre a cédé 16 cents (0,26%) à 60,22 dollars.
Nombre de lectures : 38 fois












Inscription à la newsletter