Connectez-vous

Anti-corruption : Seynabou Ndiaye Diakhaté dénonce l’immobilisme du procureur Serigne Bassirou Guèye

Mardi 25 Juin 2019

Anti-corruption : Seynabou Ndiaye Diakhaté dénonce l’immobilisme du procureur Serigne Bassirou Guèye
D’habitude placide et discrète, Seynabou Ndiaye Diakhaté n’en pouvait plus de se retenir depuis la sortie du procureur de la République sur l’affaire Petrotim suivie d’un appel à témoins. Concernant le dossier du Coud, Serigne Bassirou Guèye avait indiqué aux journalistes qu’il l’avait retourné à l’Ofnac pour complément d’informations. En réponse, la président de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) lui a adressé une cinglante répartie.
 
« Le dossier du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) a été transmis au procureur depuis 4 ans. Lui-même (Ndlr : le procureur) a dit avoir reçu 19 rapports de l’Ofnac. Aucun de ces dossiers n’a été exploité. Je l’invite plutôt à exploiter les dossiers reçus de l’Ofnac pour prendre une décision » les concernant, a souligné Seynabou Ndiaye Diakhaté. C’était ce matin en marge du séminaire de validation du Rapport sur la stratégie nationale de lutte contre la corruption.
 
Dans la même foulée, l’ancienne Doyenne des juges d’instruction a tenu également à faire la lumière sur les compétences du procureur de la République et sur les siennes propres. « La procédure pénale en cours à l’Ofnac n’est pas celle qui est prévue dans le code de procédure pénale », a souligné la magistrate. « L’Ofnac ne travaille ni sous l’autorité ni sous la direction du procureur de la République. (En effet), ce sont les officiers de police judiciaire et les agents de police judiciaire qui travaillent sous son autorité. »  

Dans une enquête conduite par Nafi Ngom Keïta et déposée sur le bureau du procureur de la République entre 2016 et 2017, l'Ofnac avait recommandé l'ouverture d'une information judiciaire contre Cheikh Oumar Hanne, ancien directeur du Coud, puis avait demandé que l'Etat l'écarte de l'exercice de certaines fonctions dans le secteur financier.
 
Nombre de lectures : 111 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter