Connectez-vous

Angola: Interpol confirme avoir émis une "notice rouge" contre Isabel dos Santos

Jeudi 1 Décembre 2022

Isabel dos Santos se dit victime d'une persécution politique menée par les autorités angolaises. L’agence mondiale de police Interpol a confirmé mercredi avoir publié une "notice rouge" à l'encontre de la femme d'affaires angolaise Isabel dos Santos, fille de l'ancien président Eduardo dos Santos, demandant aux autorités policières des pays tiers de la localiser et de la placer en détention.
 
Mme Dos Santos, 49 ans, est visée par la justice de son pays. Les autorités angolaises la soupçonnent, entre autres, de détournement de fonds, fraude, trafic d'influence et blanchiment d'argent. Des malversations présumées qui remonteraient au temps où son père était au pouvoir.
 
Eduardo dos Santos avait dirigé l'Angola de 1979 jusqu'à sa retraite en 2017. Il est décédé le 8 juillet à Barcelone, en Espagne. Son successeur, l'actuel président João Lourenço, a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille. Selon des rapports de presse, on reproche à Isabel dos Santos d'avoir détourné des fonds de l'entreprise pétrolière étatique, la Sonangol. Des montants qui pourraient atteindre le milliard de dollars américains. (VOA/AFP)
Nombre de lectures : 86 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter