Connectez-vous

Amath Dansokho: Levée du corps dimanche pour un enterrement à Saint-Louis

Vendredi 23 Août 2019

Amath Dansokho est décédé ce soir à Dakar des suites d'une longue maladie. La levée du corps aura lieu dimanche matin à l'hôpital Principal de Dakar avant l'enterrement prévu à Saint-Louis. Il était âgé de 82 ans. Ministre d'Etat sans portefeuille depuis l'arrivée de Macky Sall à la magistrature suprême, handicapé par un état de santé fragile qui n'a pas cessé de se dégrader depuis ces dernières années.

Ainsi, c'est une figure historique du paysage politique sénégalais qui tire ainsi sa révérence. Depuis plusieurs décennies, Amath Dansokho, ex inamovible secrétaire général du Parti de l'Indépendance et du Travail (PIT), était au coeur des batailles démocratiques dans les oppositions sénégalaises. Adversaire résolu de Léopold Sedar Senghor, d'abord, d'Abdou Diouf ensuite, "Big Danss", comme on le surnommait, a grandement contribué à l'alternance historique de 2000 qui a permis la chute du régime cinquantenaire du Parti socialiste, aux côtés des autres entités de la gauche que sont la LD d'Abdoulaye Bathily et And Jëf de Landing Savané, notamment.

Mais l'aventure avec Abdoulaye Wade n'allait pas durer. Très vite, avec ses compères de la gauche et du social démocrate Moustapha Niasse, Dansokho se plaça en tête de la lutte contre le régime libéral, prit part activement aux Assises nationales et contribua à ébranler durablement Abdoulaye Wade confronté par ailleurs aux contestations d'une grande partie de la société sénégalaise. Le 23 juin 2011 annonça ainsi le début de la fin du pouvoir de Me Wade.

C'est donc une page de l'histoire politique du Sénégal qui se tourne avec la disparition d'Amath Dansokho. Aimable, sympathique, plus souvent cohérent que beaucoup d'autres acteurs politiques, il laisse derrière lui l'image d'un des plus grands combattants de la démocratie sénégalaise. 
 

Dans une a
 
Nombre de lectures : 114 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter