Connectez-vous

Alger exprime "ses profonds regrets" contre le rapport américain critiquant la liberté de culte en Algérie

Dimanche 7 Janvier 2024

En réaction au dernier rapport publié par le secrétariat d'Etat américain critiquant la liberté de culte en Algérie, le ministre algérien des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ahmed Attaf, a exprimé samedi "ses profonds regrets" quant aux "informations erronées et inexactes" contenues dans le texte.

 

"Dans un entretien téléphonique avec son homologue américain Antony Blinken, M. Attaf a souligné que le rapport avait omis les efforts consentis par l'Algérie en vue de consacrer le principe de liberté de culte et de pratique religieuse, un principe garanti par la Constitution algérienne de manière claire et sans équivoque", a indiqué le ministère algérien dans un communiqué.

 

Par ailleurs, le chef de la diplomatie algérienne a évoqué le dialogue engagé par son pays avec les Etats-Unis à cet égard.

 

Il a également rappelé, à plusieurs reprises, "sa disponibilité à recevoir l'ambassadeur itinérant américain pour la liberté de religion dans le monde, en vue de mettre la lumière sur les faits, outre l'engagement effectif de l'Algérie à préserver le principe de liberté de culte conformément à ces obligations internationales y afférentes", selon le communiqué.

 

Le 4 janvier dernier, M. Blinken a fait des déclarations sur l'état des libertés religieuses dans le monde. Selon lui, l'Algérie figure sur "la liste de surveillance spéciale". [Xinhua]

 

Nombre de lectures : 194 fois











Inscription à la newsletter