Connectez-vous

3E MANDAT : La guillotine de Macky Sall contre Sory Kaba

Lundi 21 Octobre 2019

Le président de la République avait tracé une ligne rouge à ne pas franchir : pas de dissertation publique sur un 3e mandat pour lequel il s’est déjà disqualifié, en droite ligne de la posture prise par son conseiller juridique Ismaïla Madior Fall. L’indication n’a pas été respectée par le directeur général des Sénégalais de l’Extérieur au ministère des Affaires étrangères : la guillotine s’est abattue sur lui. Invité du Grand Jury sur la Rfm dimanche, Sory Kaba s’est en effet lâché comme jamais un responsable ou militant de la mouvance présidentielle n’avait jusqu’ici osé le faire en rappelant les propos suivants :  
 
«Notre constitution oblige le président de la République à ne pouvoir faire que deux mandats. Ce qui est clair, il (Macky Sall, ndlr) est dans le dernier mandat et la constitution lui interdit de faire un 3e mandat…»
 
Sans attendre le conseil des ministres de mercredi, le chef de l’Etat a donc brutalement défenestré Sory Kaba à travers le décret 2019-1763 du 21 octobre 2019 pour le remplacer par le dénommé Amadou François Gaye.
 
Des signes avant-coureurs du limogeage de Sory Kaba avaient été notés dans la galaxie apériste où des voix nombreuses avaient dénoncé ses propos.  
Nombre de lectures : 92 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter