Connectez-vous

Un nombre record de Hongkongais a déménagé à Taïwan en 2021

Jeudi 27 Janvier 2022

Le nombre de Hongkongais partis s’installer à Taïwan a battu un nouveau record en 2021, sur fond de reprise en main croissante de la Chine dans l’ex-colonie britannique, selon des chiffres officiels taïwanais.
 
L’île de Taïwan a toujours attiré les habitants de Hong Kong fuyant le rythme frénétique de leur ville et ses loyers exorbitants.
 
Le flux s’est accéléré depuis la loi draconienne sur la sécurité nationale imposée par Pékin en 2020 après les immenses et souvent violentes manifestations prodémocraties de 2019.
 
Selon l’agence nationale de l’immigration de Taïwan, le nombre d’Hongkongais qui ont obtenu un titre de séjour dans l’île a atteint près de 13 000 en 2021.
 
Quelque 11 173 ont obtenu un titre de séjour court et 1685 la résidence permanente.
C’est plus qu’en 2020, année durant laquelle les chiffres avaient déjà doublé pour atteindre 10 813 visas pour un titre de séjour court. En 2014, lors du « mouvement des parapluies », Taïwan avait délivré 7506 de ces visas.
 
Taïwan n’a pas de législations sur l’asile et l’île chinoise n’accepte pas les demandes de réfugiés par crainte d’un possible afflux en provenance de la Chine continentale et de son régime autoritaire.
 
Les ressortissants de Hong Kong peuvent cependant demander à y vivre par d’autres voies, notamment via des visas d’investissement.
 
Le gouvernement du président Tsai Ing-wen soutient officiellement le mouvement prodémocratie à Hong Kong et a lancé un bureau en 2020 pour traiter les demandes de Hongkongais désireux de partir.
 
Plusieurs dissidents connus, dont le libraire Lam Wing-kee ou l’artiste Kacey Wong, ont ainsi trouvé refuge à Taïwan ces dernières années.
 
L’île, qui vit sous la menace constante d’une possible invasion par la Chine, se réserve le droit de rejeter certaines demandes d’immigration pour des raisons de sécurité nationale. Elle a ainsi refusé la résidence au magnat du divertissement Charles Heung, dont la famille est liée aux autorités chinoises. (AFP)
Nombre de lectures : 78 fois












Inscription à la newsletter