Connectez-vous

Sénégal: en Casamance, les élus locaux appellent à en finir avec l'insécurité

Mardi 2 Février 2021

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Les opérations militaires lancées le 26 janvier se poursuivent en Casamance, dans le sud du Sénégal. Tirs à l’arme lourde, ratissage… Il s’agit selon l'état-major de « neutraliser les éléments armés qui ont trouvé refuge dans cette zone ». Cela fait presque 40 ans que la Casamance est secouée par un conflit entre l’État et les indépendantistes du MFDC. Malgré des accords de cessez-le-feu et une accalmie ces dernières années, des accrochages ont lieu régulièrement dans la région.
 
Pour des élus locaux, il est grand temps d’en finir avec cette situation de « ni guerre ni paix ». Dans la commune de Djibanar, 23 villages sont abandonnés depuis une vingtaine d’années. Ces derniers mois, des habitants ont commencé à rentrer sur leurs terres, accompagnés par des militaires. Mais l’insécurité perdure. Il est temps que cela cesse, selon Ibou Diallo Sadio, maire de Djibanar. (RFI)
Nombre de lectures : 98 fois












Inscription à la newsletter