Connectez-vous

Saisie record de cocaïne en Uruguay

Samedi 28 Décembre 2019

Saisie record de cocaïne en Uruguay
Plusieurs tonnes de cocaïne dissimulées dans des conteneurs ont été saisies dans le port de Montevideo, ont annoncé vendredi les autorités uruguayennes, qui tout en continuant de compter la drogue évoquent d'ores et déjà «le coup le plus important porté au narcotrafic dans l'histoire du pays».
 
C'est en passant des conteneurs transportant de la farine de soja au scanner, que des «anomalies» ont été constatées sur quatre d'entre eux, a annoncé la marine dans un communiqué.
 
Les deux premiers caissons métalliques contenaient «un total de 4418 kilos (de cocaïne) correspondant à 4003 briques» de 1,1 kg chacune, a indiqué la police uruguayenne.
 
Tandis que le décompte de la drogue se poursuivait dans les quatre conteneurs, une enquête a été ouverte concernant ce chargement destiné au port de Lomé, au Togo.
 
La marine estime d'ores et déjà que «cette saisie sera le coup le plus important porté au narcotrafic dans l'histoire du pays».
 
Un milliard de dollars
 
Lors d'une conférence de presse, le directeur des douanes uruguayennes, Jaime Borgiani, a estimé la valeur de ces plus de 4,4 tonnes comptabilisées pour l'heure à un milliard de dollars (environ le même montant en francs) à la revente sur le marché européen.
 
De son côté, le ministère de l'Intérieur a annoncé sur Twitter que les forces de l'ordre avaient perquisitionné l'exploitation agricole où les conteneurs avaient été chargés, dans le département de Soriano (sud-ouest), à quelque 290 km de Montevideo. Le propriétaire et son fils ont été arrêtés et de la drogue, dont la quantité n'a pas été précisée, saisie sur place.
 
Plaque tournante pour le trafic
 
Les saisies de cocaïne en Uruguay ou en provenance de ce pays, qui n'est pourtant pas un producteur de cette drogue, se sont multipliées depuis un an. Cela confirme que l'Uruguay est devenu une nouvelle plaque tournante pour le trafic de cocaïne à destination de l'Europe et de l'Afrique.
 
En novembre, la marine avait déjà saisi dans le port de Montevideo quelque 3 tonnes de cocaïne dans un conteneur en partance pour l'Afrique.
 
Le 3 août, une tonne de cocaïne répartie en 817 paquets avait été saisie dans une maison de Parque del Plata, une station balnéaire du sud du pays à 55 km à l'est de la capitale.
 
Prises en Allemagne et en France
 
La veille, la police allemande avait annoncé une prise record de 4,5 tonnes dans le port de Hambourg, dans un conteneur provenant de Montevideo qui devait être acheminé à Anvers (Belgique). Et le 16 mai, 603 kilos de cocaïne avaient été découverts à l'aéroport de Mulhouse-Bâle (France) à bord d'un jet privé en provenance d'Uruguay.
 
Fin juin, l'Italien Rocco Morabito, surnommé le «Roi de la cocaïne» et arrêté en 2017 en Uruguay, s'était évadé d'une prison de Montevideo. Il est toujours en cavale. (afp/nxp)
Nombre de lectures : 123 fois












Inscription à la newsletter