Connectez-vous

Région des Grands Lacs : Les femmes présentes dans les processus politiques et de paix

Lundi 6 Février 2017

Région des Grands Lacs : Les femmes présentes dans les processus politiques et de paix
Le Bureau de l'Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la région des Grands Lacs a organisé les Journées portes ouvertes sur la résolution 1325 du Conseil de Sécurité, à Goma, en République Démocratique du Congo (RDC), du 31 janvier au 2 février 2017, avec le soutien de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) et ONU Femmes.
 
L'événement a réuni 30 femmes leaders de cinq pays de la région des Grands Lacs, à savoir le Burundi, la RDC, le Rwanda, le Soudan du Sud et l’Ouganda, ainsi que les Ministres et responsables en charge du Genre des pays concernés, et des représentants des Nations Unies (ONU), de l'Union africaine (UA) et de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL).
 
Ces Journées portes ouvertes, organisées dans le cadre de la Plateforme des Femmes pour l’Accord-cadre pour la Paix, la Sécurité et la coopération pour la RDC et la région (Accord-cadre), avaient un triple objectif: (1) renforcer les capacités des participantes en matière de leadership, de plaidoyer et de participation aux processus politiques et de paix ; (2) offrir aux femmes leaders et artisans de la paix une plateforme leur permettant d’échanger sur leurs expériences, y compris sur les défis qu’elles rencontrent dans leurs efforts pour promouvoir la paix et la sécurité dans la région des Grands Lacs ; et (3) évaluer la mise en œuvre du pilier "participation" de la résolution 1325 (2000) de l'ONU dans les pays participant à cet évènement.
 
Dans son discours d'ouverture, l'Envoyé spécial du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs, Saïd Djinnit, a souligné le rôle important que jouent les institutions nationales et régionales pour faire progresser la participation effective des femmes dans les processus politiques et de paix :

“A travers des événements comme celui qui nous réunit aujourd'hui, nous voulons impliquer non seulement les femmes leaders, mais aussi les Gouvernements de la région et leurs institutions ainsi que les partenaires régionaux comme l'UA, la CIRGL et la SADC, sur la question de l’implication réelle et effective des femmes dans les processus politiques et de paix. Seules une volonté politique et une allocation suffisante de ressources par les acteurs concernés garantiront des avancées réelles en matière de participation des femmes aux processus politiques et de paix”. (APO)
 
Nombre de lectures : 58 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter