Connectez-vous

« Rapport du Président Kim Jong Un - la réunification de la Corée et les relations extérieures » (ATCC)

Mardi 12 Janvier 2021

« Dans le rapport d’activité du Comité central du Parti du travail de Corée présenté au VIIIe Congrès du Parti, Kim Jong Un a abordé les issues majeures de la réunification indépendante et du développement des relations extérieures.
 
Le rapport a examiné les issues à l’égard de la partie sud du pays et a déclaré la position de principe du Parti en la matière.
 
Comme l’a indiqué le rapport, la nation coréenne se trouve placée dans une sévère alternative : ou bien dégeler les rapports Nord-Sud gelés et se diriger vers la réunification et la paix ou bien subir toujours les souffrances de division dans le cercle vicieux de confrontation et sous la menace permanente de la guerre.
 
Actuellement les rapports Nord-Sud se sont retournés, peut-on dire, à l’époque d’avant la publication de la Déclaration de Panmunjom et le rêve de réunification est relégué trop loin.
 
En Corée du Sud, se poursuivent les actions militaires hostiles et les manœuvres de complot contre la R. P. D. de Corée, ce qui aggrave la situation dans la péninsule coréenne et rend obscure la perspective d’amélioration des rapports Nord-Sud.
 
Les actuels rapports Nord-Sud gelés ne pourraient dégeler ni grâce à l’effort d’une des deux parties, ni automatiquement avec le temps.
 
Si on souhaite et désire réellement la paix et la réunification du pays et se soucie du sort de la nation, de l’avenir de la postérité, on ne devra pas rester témoin passif de cette grave situation, mais prendre des mesures énergiques destinées à remédier à l’actuel état des rapports Nord-Sud.
 
Il faut adopter une position et une attitude tenant à régler en toute priorité le problème de fond dans les rapports Nord-Sud. Arrêter toutes les actions hostiles une à l’autre et aborder au sérieux les déclarations Nord-Sud, les appliquer loyalement.
 
Le rapport a indiqué la cause par laquelle les rapports Nord-Sud qui se développaient favorablement sont gelés subitement et retournés à leur ancien état de confrontation.
 
Actuellement, les autorités sud-coréennes font semblant souhaiter l’amélioration des rapports Nord-Sud en mettant en avant les problèmes secondaires tels que la coopération antiépidémique, celle humanitaire et le tourisme individuel.
 
Elles ne prêtent pas l’oreille à nos avertissements réitérés de cesser d’introduire des équipements militaires de pointe et d’arrêter les exercices de guerre conjointes avec les Etats-Unis et vont à l’encontre de la mise en application de la convention Nord-Sud qui dit d’assurer la paix et la stabilité militaire dans la péninsule coréenne.
 
Voire, elles mettent en cause notre construction d’armes conventionnelles de toutes sortes, ce qui est de notre souveraineté, en la qualifiant de « défi », et se démènent fébrilement pour moderniser leurs forces armées.
 
Si les autorités sud-coréennes veulent la mettre en cause, le numéro un sud-coréen devra nous expliquer clairement tout ce qu’il a dit lui-même auparavant: il faut accélérer l’acquisition des équipements militaires de pointe, nous construirons un missile plus précis et plus puissant et à portée plus longue que ceux balistique et de croisière existants, nous avons fabriqué un missile balistique capable de porter une ogive des plus grandes du monde, et dire de façon persuasive le but de l’acquisition incessante des armes d’attaque de pointe et la vraie intention de leur emploi.
 
Si les autorités de Corée du Sud persistent à s’en prendre à nous en parlant d’on ne sait quelle « provocation », mues par des idées ambiguës et non transparentes, nous serons obligés de les traiter d’une autre manière, soit de rendre la monnaie de leur pièce. Mais si elles contrôlent sévèrement les actions anormales et anti-réunification et en finissent avec leur origine, une nouvelle voie pourra s’ouvrir vers l’amélioration des rapports Nord-Sud sur la base d’une confiance et d’une réconciliation solides.
 
Que les rapports Nord-Sud se normalisent et s’activent ou non, cela dépend entièrement de l’attitude des autorités de Corée du Sud. Le retour sera strictement à la proportion de leur effort.
 
Inutile à présent de montrer unilatéralement notre bonne volonté, et il nous faut les traiter à la mesure qu’elles répondent à nos demandes justes et rationnelles et s’attachent à appliquer les conventions Nord-Sud.
 
Selon l’attitude des autorités de Corée du Sud, les rapports Nord-Sud pourront se retourner comme le printemps d’il y a 3 ans, au nouveau point de départ pour la paix et la prospérité nationale.
 
Kim Jong Un a précisé la ligne générale et la position politique du Parti pour le développement et l’élargissement ultérieurs de nos relations extérieures.
 
Le bilan et la conclusion tirés des activités extérieures du Parti nous invitent à maintenir invariablement une stratégie d’œil pour œil, dent pour dent face aux forces hostiles et aux grands pays qui usent arbitrairement et illégalement du diktat.
 
Focaliser et concentrer toutes les activités politiques extérieures à contenir et à subjuguer les Etats-Unis, principal obstacle et premier ennemi de notre révolution.
 
Qui que soit le numéro un américain, l’entité que sont les Etats-Unis et le fond de leur politique coréenne ne changeront pas le moins du monde. Aussi le secteur des affaires extérieures doit-il élaborer et appliquer une stratégie américaine ingénieuse d’une part, et de l’autre, resserrer la solidarité avec les forces éprises d’indépendance et anti-impérialiste.
 
Le rapport a mis l’accent sur la nécessité de resserrer les relations avec les pays socialistes, de renforcer la solidarité et la coopération avec les partis révolutionnaires et progressistes aspirant à l’indépendance et de déclencher hardiment une lutte commune contre l’impérialisme à l’échelle mondiale pour transformer l’ambiance extérieure plus à l’avantage de notre pays.
 
Le rapport a déclaré la ferme volonté du Parti de défendre de pied ferme la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne et le reste du monde.
 
Il n’y a pas sur cette planète de pays qui vit comme le nôtre sous une menace permanente de la guerre. Aussi notre peuple aspire ardemment à la paix.
 
Nous nous employons à nous pourvoir d’une force de dissuasion puissante de la guerre et à l’accroître sans cesse pour nous défendre par nous-mêmes et ouvrir une époque d’une paix durable et à jamais sans guerre.
 
Puisque la capacité de notre défense nationale est d’une puissance suffisante de contrôler hors de notre territoire national toute menace des forces hostiles, l’aggravation de la situation dans la péninsule coréenne sera suivie par l’insécurité des forces qui nous menacent.
 
La clef de l’établissement des nouveaux rapports coréo-américains réside dans la révocation de la politique coréenne hostile des Etats-Unis, et notre Parti traitera les Etats-Unis sur le principe d’œil pour œil, dent pour dent, coup préventif par coup préventif.
 
Le rapport a déclaré solennellement une fois de plus que la R. P. D. de Corée, pays nucléarisé responsable, n’abusera jamais d’armes nucléaires tant que les forces hostiles et agressives ne s’avisent pas d’employer les armes nucléaires contre nous. »
 
Agence télégraphique centrale de Corée
Nombre de lectures : 62 fois












Inscription à la newsletter