Connectez-vous

Pegasus : ces sept pays africains qui ont espionné des journalistes

Lundi 19 Juillet 2021

Au moins sept gouvernements africains ont espionné des journalistes et des activistes à l'aide du logiciel Pegasus créé et vendu par une société israélienne, selon une enquête publiée dimanche par un consortium de 17 médias internationaux. Il s'agit de l'Algérie, de la République démocratique du Congo, de l'Égypte, du Maroc, de l'Ouganda, du Rwanda et du Togo, selon une carte publiée par l'ONG Forbidden Stories, basée à Paris.
 
Loin d'être une exclusivité africaine, l'espionnage massif mis au jour par Forbidden Stories en partenariat avec Amnesty International révèle en fait que le logiciel espion israélien a été utilisé pour cibler 50.000 numéros de téléphone à travers le monde appartenant à des militants, des journalistes et des leaders politiques.
 
La liste, qui remonte à 2016, inclut les numéros d'au moins 180 journalistes (dont ceux de la VOA), 600 hommes et femmes politiques, 85 militants des droits humains ou encore 65 chefs d'entreprise, selon l'Agence France Presse. Dans certains cas, les cibles ont été retrouvées mortes, d'autres contraintes à l'exil. (VOA)
Nombre de lectures : 231 fois












Inscription à la newsletter